Vous avez le projet de créer une société, ou vous êtes un jeune entrepreneur qui souhaite développer son activité ? Il n’est pas toujours
facile d’installer son activité dans la durée, et pour cause : bien gérer son entreprise est un processus complexe, qui est loin d’être inné.
D’autant que, pour gérer efficacement sa propre entreprise, il ne suffit pas de s’intéresser à la dimension purement commerciale. De nombreux autres aspects sont tout aussi importants, et ne doivent pas être négligés. Voici donc tout ce que vous devez savoir sur la gestion d’entreprise, afin d’assurer le succès de votre activité.

Maintenir l’équilibre de ses finances

La réussite d’une entreprise tient largement à sa santé financière. Il est donc crucial, en tant qu’entrepreneur, de prendre en main la planification de la gestion financière de l’entreprise, et de veiller à ce qu’un bon équilibre soit maintenu entre charges et revenus. Le principal objectif étant de déterminer comment maximiser le rendement, en prenant les décisions les plus adaptées en matière d’investissement. Cela est d’autant plus important que votre entreprise est récente, et qu’elle ne dispose donc pas d’une trésorerie confortable. Pour préserver la santé financière de votre entreprise, n’hésitez pas à faire appel aux services d’un expert-comptable, qui saura vous aider à prendre les bonnes décisions, à piloter votre entreprise et à gérer votre capital à court et long-terme.

Bien gérer sa trésorerie

C’est en quelque sorte le prolongement de notre premier conseil. Saviez-vous que la principale cause d’échec d’une entreprise réside dans sa mauvaise gestion de la trésorerie ? En effet, faute d’équilibre des dépenses et des recettes, des problèmes financiers importants peuvent survenir. C’est tout particulièrement le cas si vous devez payer vos fournisseurs et vos salariés à la même échéance… Suivre attentivement les encaissements et décaissements – au besoin avec l’aide d’un expert – et anticiper vos flux de trésorerie à l’aide d’un plan prévisionnel vous permettra de rester dans le vert.

Protéger son patrimoine personnel

En tant que chef d’entreprise, vous êtes exposé à de nombreux risques financiers. Pour que ceux-ci restent circonscrits à votre activité (c’est à dire, pour que vos créanciers ne puissent pas saisir vos actifs personnels en cas de dettes), vous pouvez opter pour une structure juridique protectrice, sous la forme d’une société à responsabilité limitée : SARL, EURL, SAS, SASU, et SA.

Ainsi, la création d’une personne morale distincte qui dispose de son patrimoine propre protège le chef d’entreprise. En cas de difficultés, les créanciers de la société ne pourront pas, en effet, saisir le dirigeant sur ses biens personnels.

 

Maîtriser ses investissements

Lorsque votre entreprise est en période de croissance, il peut être tentant de réaliser des investissements importants. Cependant, il est important de garder la tête froide en toutes circonstances, car une vision trop ambitieuse pour votre activité risquerait de compromettre son
développement. Veillez donc à maîtriser vos investissements, notamment dans le cas d’une jeune entreprise.

Établir et respecter un calendrier de dates butoir

Selon le régime fiscal dont dépend votre entreprise, vous devrez effectuer un certain nombre de formalités, comme les déclarations fiscales (CFE, TVA, BIC…), les déclarations sociales, les comptes annuels, l’enregistrement comptable des recettes et achats… Pour ne pas être pris au dépourvu et gagner du temps, pensez à établir un calendrier de toutes les dates auxquelles sont rattachées ces formalités obligatoires, et à le consulter régulièrement.

Mesurer et surveiller sa performance

Gérer une entreprise suppose de mesurer régulièrement la performance de celle-ci. Pour cela, il est important de surveiller les flux financiers (c’est à dire les entrées et sorties d’argent), mais aussi d’anticiper en réalisant des projections financières et en identifiant de potentiels axes d’amélioration. Mesurer la performance d’une entreprise protège également contre les risques de défaut de trésorerie qui peuvent mettre sa survie en jeu. Cependant, la finance d’entreprise n’est pas un langage toujours facile à décrypter, ne serait-ce qu’au début. Pour éviter de commettre tout impair, n’hésitez donc pas à faire appel à un professionnel de la comptabilité, qui vous aidera à analyser la performance de votre entreprise de manière éclairée.

Tenir sa comptabilité de manière régulière

Même si votre expert-comptable est là pour vous aider à établir les comptes de votre entreprise, faites l’effort de vous investir et de comprendre comment fonctionne la comptabilité d’entreprise. On a souvent tendance à voir la comptabilité comme une contrainte : pourtant, il s’agit avant tout d’un outil de gestion de l’entreprise qui peut s’avérer très utile. La maîtrise de la comptabilité d’entreprise (par exemple, savoir élaborer un tableau de bord) vous permettra d’analyser les performances de votre activité, l’état de votre trésorerie, et de réaliser des projections financières. Autant d’outils indispensables pour la pérennité de votre entreprise.

Gérer les relations avec les fournisseurs

Pas de réussite entrepreneuriale sans bonnes relations avec les fournisseurs ! La bonne gestion de ces relations conditionne en effet la réalisation des activités de l’entreprise. Veillez donc à diversifier les sources d’approvisionnement, à surveiller la situation de vos fournisseurs et à analyser votre comptabilité, mais aussi tout simplement à maintenir de bonnes relations avec vos fournisseurs. Pour cela, le contrat qui vous lie avec vos fournisseurs doit toujours être gagnant-gagnant, en termes commerciaux et financiers. Une relation bénéfique pour les deux parties fidélise en effet vos fournisseurs et permet de créer une collaboration pérenne.

Optimiser la fiscalité de son entreprise

La fiscalité est un aspect particulièrement important de l’entreprenariat. Impossible d’y couper ! Se familiariser avec l’environnement fiscal de l’entreprise est donc l’une des principales conditions pour gérer efficacement son activité. Mais comment optimiser sa gestion fiscale ? Et quelle stratégie adopter ? Tout d’abord, il est important de prendre connaissance des obligations fiscales de l’entreprise, qui diffèrent en fonction de la forme juridique de celle-ci. Il est également important de se familiariser avec le calendrier fiscal des entreprises, afin de mettre en place, avec l’aide de son expert-comptable, des leviers appropriés pour optimiser sa fiscalité et sa gestion de trésorerie.

De manière globale, le chef d’entreprise peut mettre en place quelques mesures de base, qui lui permettront d’asseoir la bonne gestion fiscale de son entreprise :

  • Conserver l’ensemble de ses documents comptables et de ses justificatifs, de façon à être préparé en cas de contrôle fiscal ;

  • S’acquitter de ses obligations fiscales dans les délais impartis pour être en conformité ;

  • S’entourer d’un cabinet comptable ou d’un comptable indépendant qui connaît son secteur d’activité et qui pourra apporter conseils, assistance et réponses à toutes les questions d’ordre fiscal.