Votre activité commence à se développer, et vous envisagez de recruter vos premiers salariés ? C’est une étape importante. Comment la franchir avec succès ? Quelles démarches faut-il entamer pour gérer son ou ses premiers recrutements ? Voici quelques conseils pour vous aider à prendre les meilleures décisions.

Anticipez vos perspectives de développement

C’est peut-être l’étape la plus importante ! En effet, aucun recrutement ne sera réussi si vous n’anticipez pas les perspectives de développement économique de votre entreprise, à court et long terme. Commencez par identifier votre besoin, et définissez ensuite le poste à pourvoir. Vous devez pour cela prendre en compte votre stratégie, mais aussi vos ambitions futures.

 

Prenez ensuite le temps d’estimer le coût du recrutement de vos premiers salariés. Une telle décision demande de la rigueur et de la réflexion : il est donc important de ne pas négliger cette étape. Le coût de votre premier recrutement devra être précisément estimé pour savoir si l’entreprise est apte à prendre en charge ces nouveaux frais.

 

Ce coût englobe tout d’abord le salaire. Pour le déterminer de manière juste, il faudra bien sûr prendre en compte les capacités financières de l’entreprise, mais également la moyenne des salaires pratiqués dans le secteur d’activité. A cela, il faudra ajouter les charges sociales, ainsi que les frais annexes tels que les avantages en nature, la mise à disposition de matériel ou les locaux, pour obtenir une estimation juste du coût de ces premiers recrutements. Sachez que différents dispositifs d’aide à l’embauche existent, ainsi que des allègements de cotisations sociales. N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un expert-comptable.

Ne négligez pas la rédaction des offres d’emploi…

La rédaction des offres d’emploi n’est pas à négliger. En effet, une offre d’emploi bien rédigée permet de recruter les meilleurs candidats. Elle est la clé d’un recrutement efficace ! Il s’agit donc de s’adresser aux profils recherchés, dont l’expérience et les compétences sont en adéquation avec les besoins de votre entreprise.

 

Pour cela, rédigez vos offres d’emploi de manière juste et précise. Celles-ci doivent comporter : la nature des missions proposées (ce qu’on
appelle communément la fiche de poste), la nature du contrat (CDI, CDD, contrat à temps partiel…), les qualifications requises, la fourchette de rémunération proposée, mais aussi quelques lignes attractives sur l’entreprise et sa culture. Ne vous bornez pas à lister les attendus du poste à pourvoir et les compétences demandées : cela ne suffirait pas à attirer les candidatures, et encore moins à trouver les bons profils. Votre offre doit donner envie et refléter votre image employeur, sans pour autant verser dans la surenchère ou les fausses promesses. Il est important de rester objectif, tout en expliquant aux candidats potentiels ce qu’ils pourraient retirer de leur nouvel emploi. L’objectif : que ces derniers se projettent dans votre entreprise.

 

… Ni l’étape du sourcing !

 

Vous avez rédigé votre annonce ? Parfait ! Désormais, il convient de cibler les meilleurs outils de recrutement. Logiciels de gestion RH qui vous permettent de diffuser vos offres d’emploi sur différents supports, sites d’emploi, réseaux sociaux professionnels tels que Linkedin, annonces dans la presse… Différentes solutions existent : à vous de déterminer lesquelles sont les plus adaptées à votre besoin. En effet, les canaux de recrutement ne sont pas les mêmes selon que l’on recherche un profil de technicien, ou un profil de cadre supérieur.

Vous pouvez aussi choisir de faire appel à des cabinets de recrutement ou à un chargé de recrutement en externe, afin de mettre toutes les chances de votre côté. Si vos finances ne vous le permettent pas, sachez que vous avez la possibilité de diffuser vos offres gratuitement sur le site de Pôle emploi.

Apprenez à sélectionner les meilleurs talents

On pense parfois que le recrutement est une affaire d’intuition, et qu’il s’agit d’une technique très subjective. C’est une idée reçue. Trouver les meilleurs talents est une compétence qui s’apprend.

Après avoir analysé les candidatures reçues et sélectionné les candidats potentiels, en fonction de leur adéquation avec le poste proposé, vous passerez à l’étape de l’entretien de recrutement. Cet entretien vise à vous donner une première idée du candidat, de son savoir-être, de ses motivations, et de ses compétences. Vous pouvez commencer par réaliser des entretiens téléphoniques, moins chronophages et plus faciles à mener. N’oubliez pas que, si vous évaluez le candidat, l’inverse est aussi vrai : n’essayez donc pas de jouer un rôle, ni de présenter votre entreprise sous un faux jour. Une fois réalisés, ces entretiens téléphoniques doivent vous permettre d’effectuer une présélection des candidats.

L’étape de l’entretien physique doit venir confirmer l’intérêt du candidat pour le poste et l’entreprise ; elle doit également permettre de
s’intéresser plus en profondeur à ses aptitudes et à ses ambitions professionnelles, et de mettre à jour son potentiel. Pour vous aider, n’hésitez pas à préparer une trame de l’entretien, avec un déroulé des questions les plus pertinentes. Cette trame vous permettra de ne pas vous laisser emporter par votre ressenti, et de vous baser sur des faits objectifs plutôt que sur un simple “feeling”. N’oubliez pas que l’objectif est avant tout de trouver le candidat idéal pour votre entreprise !

Respectez les démarches obligatoires pour vos premiers recrutements

Un contrat de travail valide doit obligatoirement mentionner les coordonnées du futur salarié, celles de l’employeur, l’intitulé du poste,
le lieu de travail, la catégorie d’emploi (ouvrier, employé, agent de maîtrise ou cadre), la date de prise de fonction, la durée du temps de travail et la rémunération. La durée de la période d’essai et la durée de préavis de fin de contrat doivent également être mentionnées. Enfin, si votre entreprise dépend d’une convention collective, celle-ci doit apparaître dans le contrat de travail.

Les formalités à respecter pour une nouvelle embauche

L’employeur qui réalise un recrutement est tenu de faire une Déclaration préalable à l’embauche (DPAE) auprès de l’Urssaf, au plus tôt dans les 8 jours qui précèdent la date d’embauche. Cette déclaration unique permet de réaliser différentes démarches obligatoires : déclaration d’une première embauche dans une entreprise, demande d’immatriculation du salarié à la Sécurité sociale et à l’assurance chômage, etc.

Dès le premier recrutement d’un salarié, toute entreprise, quelle que soit sa taille, doit tenir un registre unique du personnel qui répertorie les
salariés par ordre d’embauche. Elle doit également inscrire son ou ses salariés auprès d’une caisse de retraite complémentaire, et avertir l’inspection du travail de tout recrutement par lettre recommandée.

Pour finir, si votre entreprise prévoit de se développer dans les années à venir, pensez à mettre en place une politique de gestion des talents, qui vous permettra d’optimiser la gestion du recrutement et de fidéliser vos salariés.