La comptabilité recouvre un champ large de métiers, tout comme de formations. Le fait de savoir manier les chiffres est une porte ouverte à un marché de l’emploi qui ne tarit pas. On y trouve :

  • L’assistant-comptable

  • Le comptable

  • L’expert-comptable

  • Le gestionnaire de paie

  • Le directeur administratif et financier

  • Le commissaire aux comptes

  • Le contrôleur de gestion

Certains sont règlementés et d’autres non. Il y en a également qui peuvent s’exercer directement en entreprise ou bien en sous-traitance pour des entreprises. Aussi, selon la taille des structures, certains de ces métiers peuvent être plus ou moins concentrés sur une même personne.

L’assistant comptable

L’assistant-comptable intervient en début de chaîne pour le traitement des pièces comptables. Ses fonctions sont de récupérer les factures d’achats, de ventes, et les relevés bancaires et de les saisir dans le logiciel de comptabilité. Il s’occupe également du lettrage, soit du rapprochement entre les factures et les opérations de banque.

Le comptable

Le comptable s’appuie sur les travaux de l’assistant-comptable. Qu’il soit en cabinet ou directement en entreprise, il assure les travaux comptables et fiscaux suivants :

  • Rapprochement bancaire

  • Saisie de l’inventaire des stocks, des emprunts, et des
    immobilisations

  • Révision des comptes: vérification de la cohérence des comptes, des
    anomalies, etc…

  • Déclarations de TVA

  • Déclaration d’IS

  • Déclaration de CFE et de CVAE

  • Établissement des comptes annuels et de la liasse fiscale

Il est donc souvent amené à superviser le(s) assistant(s) comptable(s) s’il y en a. Aussi, il peut conseiller les différents intervenants sur l’organisation à adopter afin d’avoir un processus optimal de suivi des opérations de l’entreprise. Par exemple : classement des pièces, gestion de la caisse, du logiciel de facturation, etc…

Le gestionnaire de paie

Cette fonction peut être distincte de celle du comptable ou pas, selon les entreprises et cabinets. Le gestionnaire de paie s’occupe de toute la partie relative à la rémunération des salariés. Cela nécessite une bonne approche des conventions collectives et des principes de paies. Ses fonctions portent sur :

  • La réalisation des fiches de paie

  • Les déclarations de charges sociales

 

Cela peut comprendre également des travaux de nature plus juridique :

  • Des contrats de travail

  • Des documents de fin de contrat

  • Des ruptures conventionnelles

  • Des licenciements

 

L’expert-comptable

L’expert-comptable, représentant du cabinet, se positionne comme le partenaire privilégié du chef d’entreprise. Du fait de ses compétences variées sur les aspects comptables, juridiques, fiscaux, et sociaux, il est en capacité d’émettre une appréciation globale sur les comptes de l’entreprise et d’apporter un conseil complet au client. Auprès des collaborateurs du cabinet ou du service comptable de l’entreprise, il a un rôle de référent sur les aspects techniques et parfois, de manager. Le métier d’expert-comptable est règlementé. Lorsqu’il est exercé en tant qu’indépendant, L’inscription à l’Ordre des experts-comptables est obligatoire.

 

Le commissaire aux comptes

Issu de la même formation que l’expert-comptable et d’une profession règlementée par la Compagnie nationale des commissaires aux comptes, le commissaire aux comptes (CAC) a un rôle de certification. Alors que l’expert-comptable produit les comptes, le CAC les contrôle avant l’assemblée générale. Sa mission principale de certification des comptes est d’ordre légal (requise par le code de commerce), mais il peut intervenir à la demande des associés de la société.

 

Il peut aussi intervenir, entre autres, au cours de la vie d’une entreprise, pour des missions ponctuelles autres, telles que :

  • Commissariat aux apports: certification apportée lors d’une augmentation de capital

  • Commissariat à la transformation: certification apportée lors d’une transformation de société

  • Commissariat à la fusion : certification apportée lors d’une fusion d’entreprise

  • Audits contractuels, comme l’audit de contrôle interne.

Le directeur administratif et financier

Le directeur administratif et financier, communément appelé DAF, a comme son nom l’indique une approche financière des comptes. Il fait partie du comité de direction et s’appuie sur les travaux comptables pour définir la stratégie financière de l’entreprise. L’idée étant :

  • D’établir des prévisionnels réguliers de trésorerie

  • D’établir un suivi des budgets

  • Échanger avec les parties prenantes de l’entreprise: les banques, les associés, les autres services supports de l’entreprise, les cabinets comptables et de commissariat aux comptes le cas échéant

 

Le contrôleur de gestion

Le contrôleur de gestion a une approche opérationnelle de l’entreprise. Il intervient généralement dans des structures de moyennes à grandes, et/ou complexes. Son rôle est d’établir des plans budgétaires, en fonction des capacités financières de l’entreprise et d’élaborer des outils et indicateurs de suivi qui vont permettre de s’assurer de la maîtrise des coûts. Il s’appuie également sur les travaux comptables, et a une connaissance approfondie des métiers et des services de l’entreprise.

Grâce à ses outils et ses indicateurs sur mesure, il décèle les écarts ainsi que leur origine afin de mettre en place des actions de correction.