Cela ne vous aura pas échappé : la ville de Bordeaux est un havre de paix pour les porteurs de projet. Incubateurs, réseaux, accélérateurs de start-ups… Les moyens ne manquent pas pour tous ceux qui souhaitent entreprendre. Oui, mais comment devenir entrepreneur ? Et surtout : comment trouver la bonne idée ?

 

Nous vous donnons les clés pour réussir votre projet de création d’entreprise à Bordeaux : suivez le guide !

 

Comment trouver une idée d’entreprise ?

 

C’est la première étape… et sans doute la plus importante ! Mais contrairement à ce qu’on pense, il n’est pas utile d’avoir d’une idée
révolutionnaire pour monter son entreprise. On peut très bien se lancer sur un marché existant, sans avoir pour ambition de le révolutionner, pourvu qu’on apporte des idées et une réelle valeur ajoutée.

 

Ouvrez les yeux

 

Le plus important est d’observer votre environnement.En effet, une idée naît toujours d’un constat, d’un désir, d’une expérience ou d’une intuition.

En tant que créateur d’entreprise, vous pouvez trouver des idées de plusieurs façons. Tout d’abord, en vous basant sur votre expérience
professionnelle : de nombreux ex-salariés se lancent ainsi dans le même secteur d’activité, mais en tant qu’entrepreneur cette fois-ci. Par exemple, un ex-salarié des ressources humaines d’une grande entreprise pourra fonder son cabinet de recrutement ou de gestion des talents. L’avantage : une expérience et une connaissance fine du marché. Mais attention, n’oubliez pas que vous ne maîtrisez pas tout : la création d’entreprise suppose en effet de jongler avec différents aspects (comptabilité, gestion, marketing…).

Détectez les lacunes

Observer son environnement permet de détecter facilement un manque. Posez-vous quelques minutes pour réfléchir : qu’est-ce qui vous manque dans votre vie quotidienne ? Quelle invention pourrait vous faciliter la vie ? De nombreux entrepreneurs ont créé leur entreprise parce qu’ils ont réussi à repérer de nouveaux modes de consommation ou des besoins non satisfaits.

Misez sur vos points forts

 

Avant de se lancer dans la création d’entreprise, il est important de connaître ses points forts et ses points faibles. Dans quels domaines excellez-vous ? Quelles sont vos passions ? De nombreux créateurs d’entreprise transforment leur passion en activité professionnelle. Mais attention, cela ne doit pas vous dispenser de bien réfléchir à votre concept. Quelle est votre plus-value ? Votre activité peut-elle être rentable ? Même sur un marché que l’on pense connaître voir maîtriser, il est important de savoir faire la différence.

 

Importez un concept qui fonctionne à l’étranger

 

Il n’est pas interdit de repérer une idée à l’étranger et de la développer en France. L’entreprise française Blissim (ex-Birchbox), par exemple, a été importée en France des Etats-Unis. Une condition demeure, cependant : que l’entreprise en question n’ait pas fait l’objet d’un dépôt de brevet étendu à l’Europe ou à la France. Enfin, n’oubliez pas que la sauce ne prend pas toujours : des différences d’ordre culturel existent, et les marchés étrangers ne sont pas toujours comparables aux marchés français. Prévoyez donc éventuellement d’adapter le business-model de votre projet.

 

Comment rédiger un business-plan et réaliser une étude de marché ?

Vous avez trouvé une idée d’entreprise ? Parfait ! Il ne reste plus qu’à la concrétiser. Vous allez maintenant pouvoir passer à l’étape suivante, à savoir la réalisation d’ une étude de marché. Il s’agit de collecter des informations et d’analyser les caractéristiques d’un marché. On définit pour cela la nature de son activité, ainsi que les opportunités et les limites du marché.

Quant au business-plan, il s’agit de formaliser dans un document les projections de son entreprise. On y détaille les objectifs fixés (qu’ils soient opérationnels ou financiers), le marché ciblé, et on définit un plan d’action pour atteindre ses objectifs. Grâce à ce document, on étudie la viabilité financière de son projet et on réduit les risques d’échec.

Si vous ne souhaitez pas vous lancer seul dans l’établissement de ces documents, vous pouvez faire appel à un consultant indépendant, à un réseau d’entreprise ou encore à une junior entreprise, qui pourront vous fournir un accompagnement personnalisé.

À savoir : l’étude de marché doit être réalisée en amont du business plan.

Comment trouver des financements ?

L’argent, c’est le nerf de la guerre. Tout particulièrement en matière de création d’entreprise. Vous avez besoin de capital pour votre projet ? Il existe de nombreux interlocuteurs vers qui vous pouvez vous tourner pour solliciter une aide financière. Citons par exemple :

  • Les banques et autres établissements de crédit (on conseille de réunir un apport avant de solliciter un prêt bancaire)

  • Les organismes de financement public

  • Les plateformes de crowdfunding, qui permettent à des investisseurs privés de financer des projets entrepreneuriaux tout en bénéficiant d’avantages fiscaux

  • Les réseaux d’aide à la création d’entreprise, comme Réseau Entreprendre Aquitaine

  • Les sociétés de gestion de capital-investissement locales, telles que Aquiti ou Galia Gestion.

Qui peut m’aider dans mon projet de création d’entreprise à Bordeaux ?

Mener à bien un projet d’entreprise suppose d’être bien entouré. A ce titre, l’écosystème entrepreneurial de Bordeaux est particulièrement dynamique : de nombreuses aides sont proposées aux créateurs et repreneurs d’entreprise. Vous pourrez ainsi compter sur les organismes d’aide à la création d’entreprise, mais aussi les incubateurs et les accélérateurs de start-up, qui se comptent par vingtaines.

N’oubliez pas non plus la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Bordeaux Gironde, qui propose un accompagnement à la création, à la gestion et au développement d’entreprise. Des formations à l’entrepreneuriat et des aides à la réalisation d’une étude de marché et d’un business-plan sont ainsi proposées toute l’année.

Enfin, vous pourrez vous tourner vers le Réseau Entreprendre Aquitaine, qui accompagne les créateurs et repreneurs d’entreprise dans la région. Plusieurs programmes d’accompagnement coexistent : le programme Booster accompagne les entreprises qui souhaitent se développer et embaucher au moins dix salariés, et le programme Ambition accompagne les entreprises ayant pour objectif de doubler leur taille (et leur nombre d’emplois) en trois ans. Des concours sont également organisés, et les lauréats sont récompensés avec des prêts et des aides financières à la création d’entreprise. Ainsi, en 2019, le réseau a accordé 614.000 € de prêts d’honneur à de jeunes entreprises.