Il est juste de se demander quelle pourrait être l’option idéale entre un comptable et un contrôleur de gestion dans le cadre de la gestion de sa comptabilité. Le choix repose sur divers facteurs tels que leurs missions, leurs études et diplômes, ainsi que leur salaire moyen. La taille de l’entreprise représente également un élément non négligeable dans ce choix.

Ainsi, le comptable ou l’expert-comptable, collecte et vérifie les données financières, tandis que le contrôleur de gestion les analyse pour optimiser la rentabilité de l’entreprise. De ce fait, qui choisir pour sa comptabilité ? Nous vous aidons à y voir plus clair.

Qu’est-ce qu’un comptable ?

Rôles et responsabilités

Le comptable endosse un rôle essentiel dans la gestion financière d’une organisation. Ses principales responsabilités incluent :

  • La tenue des registres financiers, ce qui implique collecte, enregistrement et analyse de toutes les transactions financières de l’entreprise.
  • L’établissement des comptes d’exploitation, tâche qui consiste à produire des documents financiers tels que le bilan, le compte de résultat et l’état des flux de trésorerie.
  • L’assurance de la conformité aux normes, c’est-à-dire des règles et réglementations comptables en vigueur. Cela comprend également la mise en œuvre et le suivi des systèmes de contrôle interne (logiciels etc.).
  • Des missions sociales telles que l’établissement des bulletins de salaire, des déclarations sociales, il peut remplir le rôle de gestionnaire de paie.

Son rôle peut varier en fonction de la taille et des besoins de l’entreprise. Dans une grande entreprise par exemple, le comptable peut se spécialiser dans la gestion des comptes fournisseurs ou clients, alors que dans une PME, il pourrait avoir des tâches plus variées. Le comptable peut également avoir son propre cabinet au sein duquel il exerce les mêmes missions mais pour diverses entreprises.

Compétences clés et formation :

Pour exercer en tant que comptable, plusieurs compétences clés sont requises. La rigueur est primordiale pour assurer l’exactitude des données financières. Une bonne organisation et la capacité à travailler sous pression sont également nécessaires pour gérer efficacement les diverses tâches ainsi que les échéances.

En ce qui concerne la formation, un niveau bac + 2 minimum est requis pour devenir comptable. Des formations comme le BTS CG (comptabilité et gestion), ou le BUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) sont couramment suivies dans ce domaine. Il est également possible de prétendre au poste de comptable grâce à l’obtention d’un diplôme de comptabilité et de gestion (DCG).

Cependant, il est fortement recommandé de poursuivre son cursus. En effet, les recruteurs d’un comptable ou d’un contrôleur de gestion privilégient les détenteurs d’un diplôme de niveau bac +5, tel que les :

  • Diplômes d’écoles d’ingénieurs ;
  • Diplômes d’instituts d’études politiques ;
  • Diplômes d’école de commerce ;
  • Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG).

De nombreux masters permettent également de devenir contrôleur de gestion, tel que le :

  • Master CCA (comptabilité, contrôle, audit) ;
  • Master de finance, comptabilité et contrôle de gestion ;
  • Master contrôle de gestion et audit organisationnel ;
  • Master mention management ; etc.

Les comptables doivent également maîtriser différents outils et techniques, tels que :

  • Les normes comptables
  • Les logiciels de gestion et de comptabilité
  • L’utilisation courante de l’anglais, en particulier pour travailler dans une entreprise internationale.

Par ailleurs, le développement de certaines qualités morales et de soft skills est tout aussi important, comme la capacité à travailler en équipe, l’adaptabilité ou encore un bon sens du service client.

Quel est le salaire moyen d’un comptable ?

Le salaire médian pour les emplois comptable en France est € 30 000 par an ou € 16.48 par heure. Les postes de niveau débutant commencent par un salaire environnant € 24 462 par an, tandis que les travailleurs les plus expérimentés gagnent jusqu’à € 40 000 par an.

Quel est le salaire moyen d’un expert-comptable ?

Pour ce qui est de l’expert-comptable salarié le salaire médian en France est € 52 500 par an ou € 28.85 par heure. Les postes de niveau débutant commencent par un salaire environnant € 45 000 par an, tandis que les travailleurs les plus expérimentés gagnent jusqu’à € 70 000 par an.

Inscription à la newsletter mensuelle | Numbr

Vous souhaitez lancer votre entreprise ? Vous êtes déjà entrepreneur(e) et vous souhaitez des astuces comptables ou en savoir plus sur nos événements ?

Qu’est-ce qu’un contrôleur de gestion ?

Rôles et responsabilités

Le contrôleur de gestion, aussi appelé responsable de la planification et de la gestion, joue un rôle clé dans la santé financière de l’entreprise. Le contrôleur de gestion a pour missions:

  • Analyser les performances économiques de l’entreprise et identifier les écarts entre les objectifs prévisionnels et ceux réalisés.
  • Optimiser la rentabilité de l’entreprise en assurant une bonne visibilité des coûts et en proposant des actions correctives.
  • Contrôler la fiabilité des comptes en accord avec les normes comptables, et participer au contrôle interne de l’entreprise en identifiant les risques.
  • Assister la direction dans la prise de décisions stratégiques, en fournissant des informations pertinentes et fiables extraites de l’analyse des données financières.
  • Développer des outils de gestion et des tableaux de bord pour le suivi des performances de l’entreprise

Il est aussi le garant du système d’information de l’entreprise, et peut être amené à concevoir et superviser le fonctionnement des systèmes d’information. Il est également possible de lui confier une mission sociale au sein d’une entreprise en tant que contrôleur de gestion social.

De ce fait le contrôleur de gestion sociale collecte, analyse et synthétise des informations et des données sociales qui permettront à l’entreprise d’optimiser la politique des ressources humaines et ses coûts financiers.

Compétences clés et formation

Un contrôleur de gestion se doit d’avoir une excellente connaissance en comptabilité et être capable d’élaborer un budget. Pour devenir contrôleur de gestion, un parcours spécifique est recommandé.

Des études en contrôle de gestion ou en audit de contrôle financier sont nécessaires, à compléter avec un DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion). Certaines formations sont accessibles en alternance.

Il existe également des formations spécifiques, comme l’offre de formations Cegos, centrées sur les outils du contrôle de gestion. Une autre option est le parcours Contrôle de gestion de Lefebvre Dalloz Compétences, qui permet d’acquérir l’ensemble des compétences du métier.

  • Conception d’outils de pilotage de l’activité : tableaux de bord, indicateurs de gestion, procédures de suivi de l’activité, reporting
  • Garantie de la fiabilité des flux d’informations financières
  • Management des équipes comptables et financières
  • Techniques comptables approfondies
  • Outils de gestion et d’analyse financière

En somme, la formation d’un contrôleur de gestion se focalise sur l’acquisition de double compétence en contrôle de gestion et en audit interne, augmentant ainsi leur employabilité auprès des recruteurs.

Quel est le salaire moyen d’un contrôleur de gestion:

Le salaire médian pour les emplois contrôleur de gestion en France est € 39 072 par an ou € 21.47 par heure. Les postes de niveau débutant commencent par un salaire environnant € 31 651 par an, tandis que les travailleurs les plus expérimentés gagnent jusqu’à € 51 875 par an.

Différences fondamentales entre comptable et contrôleur de gestion

Approche et objectifs

L’approche du comptable est souvent plus axée sur le respect des règles et des normes comptables, avec des objectifs tels que l’exactitude et la régularité des enregistrements financiers. Le comptable se concentre également sur la conformité aux obligations légales et fiscales pour éviter toute sanction ou pénalité.

À l’opposé, le contrôleur de gestion adopte une approche plus analytique et stratégique. Il s’efforce d’optimiser la gestion des ressources de l’entreprise et la rentabilité des opérations. Ses objectifs principaux sont la performance et l’efficacité.

Le contrôleur de gestion exerce ses missions directement auprès d’une entreprise, il n’intervient pas simultanément sur plusieurs dossiers au sein d’un cabinet comme le comptable.

  • Le comptable est un technicien de la finance, il est le garant de la fiabilité des données financières.
  • Le contrôleur de gestion est un véritable pilote, il oriente les décisions stratégiques et opérationnelles de l’entreprise.

Ces deux métiers nécessitent des compétences, des formations et une vision différente, mais ils sont complémentaires et indispensables pour la bonne gestion financière de l’entreprise.

Quel est l’impact sur l’entreprise du choix entre un comptable et un contrôleur de gestion ?

L’impact du choix entre un comptable et un contrôleur de gestion sur l’entreprise est multifacette. D’une part, le choix du comptable assure une gestion minutieuse des obligations fiscales et légales, une tenue précise des comptes et une conformité aux normes comptables. Son rôle est essentiel pour maintenir la santé économique de l’entreprise.

D’autre part, le contrôleur de gestion endosse un rôle plus stratégique. Il conçoit et supervise les systèmes d’information, élabore les budgets et analyse les coûts. Son travail permet d’optimiser les ressources, d’améliorer la rentabilité des opérations et d’anticiper les risques.

  • En cas d’erreur comptable, l’impact peut être significatif sur les déclarations fiscales et la situation comptable de l’entreprise.
  • L’absence d’un contrôle de gestion efficace peut entraîner une mauvaise utilisation des ressources ou une mauvaise anticipation des risques financiers.

De plus, le choix entre ces deux professionnels peut aussi dépendre de l’évolution technologique de l’entreprise. En effet, l’arrivée de la Business Intelligence impacte les rôles du contrôleur de gestion et peut nécessiter de nouvelles compétences.

Il est donc clair que le choix entre un comptable et un contrôleur de gestion dépendra des besoins spécifiques de l’entreprise, de son secteur d’activité et de sa taille.

Inscription à la newsletter mensuelle | Numbr

Vous souhaitez lancer votre entreprise ? Vous êtes déjà entrepreneur(e) et vous souhaitez des astuces comptables ou en savoir plus sur nos événements ?

Comment choisir entre un comptable et un contrôleur de gestion ?

Selon la taille et le secteur de l’entreprise

Dans le cas d’une PME, le contrôleur de gestion joue souvent un rôle plus généraliste, assurant également des fonctions comptables et financières. Il se positionne comme un véritable bras droit des dirigeants pour les assister dans les prises de décisions stratégiques.

À l’inverse, dans les grandes entreprises, le contrôleur de gestion se spécialise, se focalisant sur l’exploitation des données pour optimiser la performance de l’entreprise. Il est généralement rattaché à la direction administrative et financière ou à la direction générale.

Le secteur d’activité de l’entreprise peut également influencer ce choix. Par exemple, dans le secteur du BTP, le contrôleur de gestion remplit un rôle plus spécifique.

Enfin, le niveau de formation demandé peut varier selon la taille de l’entreprise. Pour un contrôleur de gestion, un niveau bac + 5 est généralement nécessaire.

Selon les besoins spécifiques de l’entreprise

Il est crucial de déterminer les besoins spécifiques de votre entreprise en matière de gestion comptable ou de contrôle de gestion.

Si votre entreprise a besoin d’une gestion minutieuse des obligations fiscales et légales, d’une tenue précise des comptes et d’une conformité aux normes comptables, un comptable pourrait être le choix le plus approprié.

En revanche, si votre entreprise a une vision plus stratégique, cherchant à optimiser la gestion des ressources et la rentabilité des opérations, un contrôleur de gestion pourrait être plus adapté.

  • Choisir un comptable serait pertinent si votre entreprise a besoin:
    • D’un suivi régulier et précis des transactions financières
    • De respecter les obligations fiscales et légales
    • D’optimiser les coûts par le biais d’une comptabilité précise
  • Opter pour un contrôleur de gestion serait judicieux si votre entreprise vise à:
    • Élaborer et suivre les budgets
    • Analyser et optimiser les coûts
    • Participer activement à la stratégie de l’entreprise

Le choix entre un comptable et un contrôleur de gestion devrait donc refléter les objectifs et les besoins spécifiques de votre entreprise.

Le partenariat entre comptable et contrôleur de gestion

Travailler ensemble pour la performance de l’entreprise

Le travail en tandem entre le comptable et le contrôleur de gestion peut s’avérer très bénéfique pour la performance de l’entreprise. Il permet de combiner la rigueur du comptable dans la gestion des obligations légales et fiscales, et le regard stratégique du contrôleur de gestion sur l’optimisation des ressources.

Dans ce cadre, le comptable apporte l’exactitude et la rigueur nécessaires à un suivi précis des opérations comptables et des obligations fiscales, tandis que le contrôleur de gestion se concentre sur l’analyse des coûts, la préparation des budgets et la mise en place de stratégies d’optimisation.

Ils peuvent travailler en étroite collaboration sur des sujets tels que :

  • La planification budgétaire : le contrôleur de gestion élabore les budgets avec l’aide du comptable qui fournit les données nécessaires.
  • L’analyse de la performance : le contrôleur de gestion peut s’appuyer sur les données comptables pour analyser la performance de l’entreprise et proposer des actions d’amélioration.
  • Le pilotage stratégique : le comptable et le contrôleur de gestion peuvent contribuer ensemble à l’élaboration de la stratégie de l’entreprise en fournissant des données financières précises et des analyses pertinentes.

Le succès de cette collaboration dépendra de la communication efficace et de la complémentarité des compétences entre ces deux professionnels.

Conclusion

Au vu des éléments présentés, le choix entre un comptable et un contrôleur de gestion s’oriente en fonction des besoins spécifiques de votre entreprise. Évidemment, les deux rôles sont distincts mais complémentaires. Le comptable assure la conformité fiscale et légale, garantit une comptabilité précise et contribue à la santé économique de l’entreprise. Le contrôleur de gestion, quant à lui, joue un rôle plus stratégique dans l’optimisation des ressources, l’amélioration de la rentabilité et l’anticipation des risques.

En parallèle, l’impact de la technologie et plus spécifiquement de la Business Intelligence sur ces professions ne doit pas être négligé. Un contrôleur de gestion peut par exemple être amené à développer de nouvelles compétences dans l’exploitation des données pour optimiser la performance de l’entreprise.

Il est donc recommandé de bien identifier les besoins de votre entreprise pour faire un choix judicieux. Cependant, une collaboration étroite entre ces deux professionnels peut s’avérer très bénéfique pour la performance de l’entreprise.

Rédacteur : Jordan Azomedon