Dernière mise à jour le 20 mars 2023

De nombreux entrepreneurs choisissent de se faire accompagner par des professionnels lors de la création de leur entreprise, bénéficiant ainsi d’une aide précieuse pour surmonter les difficultés rencontrées durant les prémices du projet et pour maximiser leurs chances de réussite. Zoom sur les avantages à être accompagné lors de sa création d’entreprise.

En quoi consiste un accompagnement à la création d’entreprise (financement, conseils, réseaux…) ?

Un accompagnement à la création d’entreprise consiste à faire appel à des professionnels ou à des structures spécialisées, afin d’obtenir un soutien sur mesure à chaque étape de son projet.

De la création de l’entreprise, jusqu’au lancement (comptabilité, stratégie commerciale, recherche de clients, etc.), l’accompagnement du créateur d’entreprise peut se faire sous différents aspects, selon l’étape du projet en cours. Il existe en effet de nombreux dispositifs d’accompagnement à la création d’entreprise, ayant chacun leur spécificité :

  • Emergence du projet,
  • Accès au crédit bancaire,
  • Recherche de solutions de financement,
  • Réalisation du business plan,
  • Accompagnement post création d’entreprise,

Quelles sont les étapes d’une création d’entreprise ?

  • La première étape d’une création d’entreprise consiste en une mise au point de son projet, afin de le concrétiser et d’éviter les erreurs liées au lancement d’un business. À ces fins, la réalisation d’une étude de marché est indispensable, car elle permet de mesurer le potentiel de son projet, d’identifier la concurrence et de cerner avec précision les forces et les faiblesses de sa future entreprise.
  • L’étape suivante consiste en la réalisation d’un business plan, qui va permettre de déterminer les besoins financiers de son entreprise, les possibilités d’obtention de financement, le chiffre d’affaires prévisionnel, ou encore le seuil de rentabilité estimé. Le business plan en création d’entreprise comporte plusieurs étapes et doit réunir divers éléments, tels qu’un business model, une évaluation de sa clientèle cible ou encore une présentation des produits et/ou des services proposés par l’entreprise.
  • Il est ensuite nécessaire de choisir le statut juridique de son entreprise. C’est une étape essentielle de la création, qui va déterminer le futur statut fiscal de l’entreprise. Avant de se lancer dans les démarches administratives de création, il faut donc savoir pour quel statut juridique opter, tel que l’entreprise individuelle, la micro-entreprise ou la société commerciale (EURL / SARL, SASU / SAS). Bien choisir ce statut juridique est une étape essentielle car il détermine le régime social et fiscal de l’entreprise ainsi que le traitement des patrimoines personnels et professionnels.

La recherche des dispositifs d’accompagnement et d’aides à la création d’entreprise représente une étape à ne pas négliger pour avoir des conseils sur :

  • La création de son entreprise,
  • Le choix de son statut juridique,
  • La possibilité de recevoir des aides financières telles que l’ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise), l’ACRE (Aide à la Création ou à la Reprise d’une Entreprise) ou encore le NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise).
  • La domiciliation de votre entreprise est une démarche qui consiste à désigner une adresse officielle pour le siège social de la société, qui sera enregistrée auprès de l’administration fiscale et utilisée pour la réception des courriers et de divers documents relatifs à l’activité entrepreneuriale.
  • Enfin, l’immatriculation permet de finaliser la création légale de l’entreprise. Elle inclut la rédaction des statuts de l’entreprise, le dépôt du dossier auprès du CFE (Centre de formalité des entreprises) et la publication d’un avis de constitution de la société dans un Journal d’Annonces Légales (JAL) 1 mois après la signature des statuts. Suite à cela, le numéro SIREN, SIRET et APE sont envoyés à l’entrepreneur par l’INSEE.

Pourquoi se faire accompagner et conseiller pour sa création d’entreprise ?

Se faire accompagner lors de la création de son entreprise présente de nombreux avantages, dont celui de bénéficier de l’expérience de professionnels compétents, par le biais de réseaux d’aide et de dispositifs d’accompagnement d’entrepreneuriat (accompagnement pour les formalités de création, le choix du statut juridique, la rédaction du business plan ou encore le financement de l’entreprise…), la mise en place d’un prévisionnel cohérent et fiable, etc.

Le prévisionnel financier correspond à l’étude chiffrée d’une création, d’une reprise ou d’un développement d’entreprise. Il comprend entre autres, un bilan prévisionnel, un plan de financement et un plan de trésorerie… Pour la mise en place d’un prévisionnel cohérent et fiable, il est recommandé de se rapprocher d’un expert-comptable, car certains points requièrent des connaissances pointues en comptabilité et fiscalité des entreprises.

Qui peut vous aider à créer votre entreprise ? Ou trouver de l’aide ?

Parmi les structures d’accompagnement à la création d’entreprise, on peut notamment citer les chambres de commerce et de l’industrie (CCI), les chambres des métiers ou les réseaux France initiative. De plus, les chefs d’entreprise peuvent faire appel à des professionnels pour accompagner, monter, gérer et développer leur projet :

  • L’expert-comptable : Professionnel spécialisé dans la comptabilité, la fiscalité et le droit des affaires, l’expert-comptable apporte aide et conseils à l’entrepreneur, depuis la création de son projet jusqu’à son aboutissement, et tout au long de son développement.
  • Les avocats et les notaires : ces professionnels peuvent accompagner le créateur d’entreprise dans le choix de sa structure juridique, la rédaction des statuts et la rédaction et l’étude de divers contrats (commerciaux, bail, franchise…).
  • Les pépinières d’entreprises : lieux de travail hébergeant les créateurs d’entreprise, les pépinières offrent pour la plupart des conditions avantageuses pour commencer son activité (des équipements communs, une assistance juridique, un accompagnement personnalisé, des formations sur la création et le développement d’entreprise…).
  • Les couveuses d’entreprise : les couveuses d’entreprise sont des structures qui accompagnent le porteur de projet dans sa phase de lancement. Cet organisme d’accompagnement à la création d’entreprise permet au futur chef d’entreprise de découvrir l’entrepreneuriat et de tester son projet en situation réelle, tout en développant son réseau professionnel.
  • Les incubateurs : ces structures accompagnent les créateurs d’entreprises avec un soutien logistique, des conseils, la rédaction d’un business plan…
  • L’accompagnement Pôle emploi en création d’entreprise : il s’agit d’un dispositif du service public qui centralise les demandes et les offres d’emploi. En tant que demandeur d’emploi, le créateur d’entreprise peut bénéficier, sous certaines conditions, d’aides financières telles que : l’ARCE (aide à la reprise ou à la création d’entreprise), l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE), ou encore l’ACRE (autrefois ACCRE).
  • L’APEC : L’APEC (Association Pour l’Emploi des Cadres) : elle a pour but de conseiller les entreprises et les cadres en recherche d’emploi. En étant membre de l’APEC, l’entrepreneur bénéficie d’un accompagnement adapté à ses besoins.
  • Le Réseau Entreprendre : il s’agit d’un réseau d’associations, qui propose aux porteurs de projets un accompagnement gratuit, réalisé par des chefs d’entreprise en activité.