Créer une entreprise en freelance à Paris ou dans le reste de la France est un cap qui séduit de plus en plus de professionnels en quête de liberté.

En effet, travailler en freelance revient à être libre de ses horaires, de son rythme et de sa méthode de travail. Il s’agit d’une véritable création d’entreprise en solo.

 

Le sommaire

  • Le statut de freelance : définition et fonctionnement

  • Peut-on cumuler activité en freelance et emploi salarié

  • Comment créer une entreprise en freelance – adresses parisiennes

  • FAQ du freelance

Le statut de freelance : définition et fonctionnement

Définition

« Freelance » est un terme signifiant que l’on travaille à son compte, en opposition avec le statut de salarié. On parle aussi de travailleur indépendant. Il n’y a pas vraiment de définition légale pour le terme freelance, mais il réunit deux critères :

  • le fait de ne pas être salarié (travailler en indépendant = entreprendre)

  • le fait d’être en solo dans sa structure juridique.

 

Tout type d’activité entre dans la définition du freelance. Mais dans les faits, on évoque plutôt le freelancing pour évoquer des professionnels exerçant une prestation de service ou une activité libérale (conseiller, formateur, coach, professionnel du Web…).

Statut juridique du freelance

Les statuts juridiques relatifs au statut de freelance sont :

  • l’entreprise individuelle au régime des frais réels

  • l’auto-entreprise

  • l’EURL sans salarié (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée)

  • La SASU sans salarié (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle)

 

Un freelance fonctionne comme toute entreprise. Dit autrement : un travailleur en freelance est un dirigeant d’entreprise à part entière. Simplement, il travaille seul.

Fonctionnement

En tant que non-salarié, le freelance choisit les clients pour lesquels il réalise ses prestations. Le freelance n’est pas sous les ordres d’un seul employeur, mais au service de plusieurs clients. De fait, il ne subit pas de lien de subordination. Cela signifie :

  • Qu’il prospecte des clients

  • Qu’il signe un contrat de prestation de service avec ses clients

  • Qu’il intervient pour répondre à des commandes précises, avec des délais et un prix prédéfinis

  • Qu’il n’a pas d’horaire ni de lieu de travail à respecter (sauf service spécifique – contrat de gardiennage d’un bâtiment, par exemple)

  • Qu’il utilise son propre matériel pour répondre à ses commandes, et non le matériel du client (sauf exception)

  • Qu’il édite des factures, suit sa comptabilité et gère ses formalités administratives, comme toute entreprise

En tant qu’entrepreneur freelance, vous ne devez pas hésiter à déléguer vos charges administratives et comptables à un expert-comptable.

 

Un freelance est responsable des commandes qu’il fournit, notamment en cas de litige. Dans ces conditions, il doit toujours souscrire une assurance civile professionnelle (RC Professionnelle), comme le font toutes les entreprises.

Peut-on cumuler activité en freelance et emploi salarié ?

Attention à l’obligation de loyauté

Certains professionnels cumulent une activité de freelance avec leur emploi salarié. Cette situation est possible, mais le salarié-freelance doit toujours respecter de l’obligation de loyauté envers son employeur. Cette obligation découle de l’article 1222-1 du Code du travail qui spécifie : « Le contrat de travail est exécuté de bonne foi ». Au quotidien, l’obligation de loyauté est implicite. Elle appelle au bon sens :

  • Respecter son contrat de travail : horaires et missions

  • Ne pas causer de tort à son employeur dans le cadre de l’activité entrepreneuriale

  • Ne pas récupérer de fichiers clients pour son compte

  • Ne pas concurrencer son employeur

En cas de non-respect de l’obligation de loyauté, le salarié-freelance encourt des sanctions disciplinaires, voire pénales.

La clause d’exclusivité

Le contrat de travail peut mentionner une clause d’exclusivité qui interdit expressément l’exercice d’une activité parallèle au contrat de travail, quel qu’en soit l’objet.

La clause de non-concurrence

Le contrat de travail peut mentionner une clause de non-concurrence. Cette clause interdit au salarié d’exercer la même activité, en indépendant ou auprès d’un concurrent, dans une zone géographique donnée, après la rupture du contrat de travail. La clause de non concurrence est évidemment limitée dans le temps.

Comment créer une entreprise en freelance

Démarches et réflexions à mener

Devenir freelance signifie créer une entreprise. Pour cela, comme tout entrepreneur, vous devez :

  • Monter une offre

  • Avec un positionnement marketing affirmé

  • Avec un modèle économique permettant de générer de la richesse

  • Sur un marché qui attire suffisamment de monde

  • Sur un marché où la concurrence n’est pas saturée

Pour cela, vous pouvez suivre les étapes suivantes :

  • Définir votre projet et monter une offre

  • Formaliser votre stratégie commerciale (stratégie de prospection et argumentaire commercial, lieu de travail et zone d’intervention, prix…)

  • Budgéter votre projet dans un plan de financement

  • Faire des prévisions financières, formaliser votre modèle économique

  • Choisir le statut juridique approprié

  • Choisir un régime fiscal, valider le régime social

  • Préparer vos outils de freelance : matériel professionnel, cartes de visite, contrat de service type avec mentions légales…

  • Cherchez vos premiers clients !

  • Immatriculer l’activité (formalités administratives de création d’entreprise)

Formalités pour créer l’entreprise

Pour créer officiellement l’activité de freelance, vous déposez un dossier
à :

  • La Chambre de Commerce et d’Industrie si vous créez une activité commerciale (tous les statuts juridiques) ou une société dont l’activité est libérale (profession libérale en EURL ou en SASU)

  • La Chambre des Métiers et de l’Artisanat si vous créez une activité artisanale (tous les statuts juridiques)

  • L’URSSAF si vous créez une activité libérale en entreprise individuelle

  • La greffe du tribunal de commerce pour devenir loueur en meublé ou agent commercial indépendant

Les adresses pour créer votre entreprise de freelance à Paris :

  • Chambre de Commerce et de l’Industrie : 9 Rue Coquillière, 75001

  • Chambre des Métiers et de l’Artisanat : Cedex 12, 72-74 Rue de Reuilly, 75592

  • URSSAF : 11 rue de Cambrai Bâtiment 007, 75019

  • Greffe du tribunal de commerce : 1 quai de la Corse, 75004

 

A Paris, pour vous aider dans vos démarches et formalités, profitez de l’écosystème entrepreneurial très dense de la capitale. Citons entre autres :

  • Le réseau BGE pour vous accompagner dans chaque étape de création d’entreprise en freelance, notamment les prévisions financières, le choix du statut juridique, régime fiscal et social

  • L’association Pivod composée de dirigeants à la retraite, pour répondre à vos questions pragmatiques liées à la création d’entreprise

  • Les nombreux espaces de coworking parisiens : ils regorgent de freelances avec qui vous pouvez partager de bonnes pratiques

Trouver ses premiers clients en tant que freelance

L’activité de freelance repose sur la prospection commerciale et la signature de contrats. En bref, pour devenir un freelance accompli, vous devez trouver des clients ! Pour cela, créez un site Internet, diffusez vos cartes de visite dans les événements professionnels (nombreux à Paris), communiquez sur les réseaux sociaux appropriés… Bref, activez votre réseau !

FAQ du freelance

Quel statut juridique choisir pour devenir freelance

L’entreprise individuelle

L’entreprise individuelle (régime des frais réel ou régime auto-entrepreneur) est la forme juridique la plus répandue pour exercer en freelance. Dans cette configuration, le freelance engage son patrimoine personnel en cas de dette professionnelle. Ce statut correspond donc à une activité dont le risque financier est faible (peu d’investissement, peu de charges fixes, pas d’avance fournisseur…).

La société : EURL ou SASU

Les sociétés unipersonnelles sont :

  • L’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) aussi appelée SARL à associé unique

  • La SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle)

 

La société unipersonnelle est un statut juridique dans lequel le patrimoine personnel du dirigeant est séparé de celui de l’entreprise. Cette forme juridique implique un fonctionnement plus complexe (règles statutaires, assemblées générales…), mais elle protège l’entrepreneur en cas de dette.
Elle est judicieuse lorsque l’activité se développe et que le freelance évolue vers un modèle économique plus conséquent (chiffre d’affaires élevé, charges fixes élevées, emprunt…).

 

Il est tout à fait possible de changer de statut juridique. Un freelance pourra commencer une petite activité en entreprise individuelle, par exemple, avant de décider d’investir et d’embaucher, auquel cas il évoluera vers un statut sociétaire.

Quels sont les avantages à travailler en freelance

Créer son entreprise en solo est une aventure menant à un mode de vie à part entière. Le freelance est libre de travailler selon sa vision, ses valeurs, ses méthodes. Il peut travailler chez lui ou en extérieur, organiser ses rendez-vous selon ses contraintes personnelles, choisir les partenaires avec qui travailler.

Le sentiment d’autonomie et le sentiment d’accomplissement peuvent être très forts.

Si son modèle économique est rentable, un freelance peut aussi obtenir une rémunération plus élevée qu’en évoluant sous contrat de travail.

Quels sont les inconvénients à travailler en freelance

Travailler en freelance implique de trouver des clients pour avoir suffisamment de fonds de roulement toute l’année. Cette configuration entrepreneuriale nécessite de prospecter. Elle ne garantit pas une rémunération fixe, ce qui freine de nombreux actifs.

 

Un entrepreneur est à la fois exécutant, chef de projet, marketeur, stratège, administratif, gestionnaire, commercial… Il endosse toutes les casquettes pour piloter son entreprise au quotidien.

 

Les freelances peuvent souffrir de la solitude du fait de leur statut d’entrepreneur solo. Pour éviter ce désagrément, ils ne doivent pas hésiter à :

  • S’entourer de professionnels complémentaires pour travailler ne réseau

  • Se rendre dans des événements dédiés aux entrepreneurs et dirigeants d’entreprises

Travailler dans des espaces de coworking ou des cafés-travail pour rencontrer d’autres freelances

A Paris, les lieux de travail et d’échanges dédiés aux freelances sont nombreux. Profitez-en !

Besoin d’accompagnement pour la création de votre société ? Nos cabinets Numbr vous épaules dans vos démarches. Contactez-nous !