« Comment j’aide les entrepreneurs à se libérer de la phobie administrative ? »

Si vous êtes freelance, c’est bien pour être libre, n’est-ce pas ?  Le revers de la médaille ? La paperasse, qui en effraie plus d’un. Les démarches administratives incarnent une véritable phobie pour de nombreux entrepreneurs. Entre création d’activités, formulaires et bilans comptables, il est compréhensible de se sentir noyé… À la rescousse ? Cindy Thibaut aide  les indépendants et petites entreprises en proposant un accompagnement personnalisé. Avec elle, les lettres de l’URSSAF passeront… comme une lettre à la poste. Conversation.

Cindy Thibaut, assistante freelance sous le nom d’Easyadmin raconte son quotidien d’entrepreneur et comment elle est devenue la sauveuse des indépendants !

 

La phobie administrative, c’est grave docteur ?

Cindy Thibaut : Il faut savoir qu’elle peut prendre des formes aussi simples et banales que détester le fait de recevoir du courrier, passer des coups de fils, etc. Certains ont peur de l’administratif en partant du postulat que cela est forcément compliqué, comme le film avec Astérix, où ils vont d’une maison à l’autre, avec des escaliers partout… (rires) Je sais que cela peut arriver, mais l’administration n’a pas pour objectif ultime de faire de votre vie un enfer ! Il y a surtout un problème de communication, de simplification des démarches et de lisibilité des impératifs. Cependant, c’est vrai, l’administratif français n’est pas aisé, notamment pour les professionnels. Il y a beaucoup de démarches, donc de nombreux entrepreneurs ont du mal avec cela.

 

Comment cette phobie se manifeste-t-elle ? Est-ce qu’il y a des symptômes physiques, comme des crises d’angoisse ?

C.T. : S’il y a des crises d’angoisse, il faut consulter, car dans ces cas-là, cela va très loin au niveau des symptômes ! Il s’agit plus en fait d’un désintérêt, d’un refus de faire les choses, d’un blocage parce qu’en effet, l’administratif n’est pas fun ! Donc, soit on ne s’intéresse pas aux démarches, et dans ce cas on peut faire des erreurs, des oublis ou laisser traîner ; soit on ne comprend pas et on fait mal, on ne cherche pas à s’informer. Certains sont parfois stressés au moindre appel et ont tendance à procrastiner. Il s’agit donc plutôt de retards, de reports, qui peuvent poser un réel problème à la fin.   

 

Quels facteurs provoquent cette phobie ?

C.T. : Il y a une méconnaissance de l’administratif, d’autant plus que l’administration française aime bien les formulaires et les démarches. Comme les administrations ont malheureusement peu de moyens humains, techniques et financiers, la moindre démarche demande beaucoup de temps et d’efforts.

Le problème pour les entrepreneurs ? C’est qu’il s’agit souvent de choses auxquelles ils n’ont jamais eu à s’intéresser ! Quand on lance son entreprise en France, il faut choisir entre de nombreux statuts d’entreprises, afin de réaliser les bonnes démarches. Se renseigner prend du temps, puisque que les entrepreneurs ont beaucoup plus de démarches à réaliser qu’un particulier lambda.

Il vaut mieux le faire étape par étape, et veiller à bien s’organiser dès le début. Par exemple, je recommande donc à mes clients d’opter pour la TVA mensuelle plutôt qu’annuelle, afin de passer les écritures progressivement au lieu de tout faire en fin d’année.

 

Comment êtes-vous parvenue à proposer ce type d’accompagnement administratif ?

C.T. : Grâce à mon parcours, j’ai pu toucher à tous les aspects de la gestion administrative des entreprises. J’ai appris la comptabilité de A à Z, si bien que je suis en mesure d’aider pour lire et expliquer 

des bilans et de réaliser la pré-comptabilité pour les professionnels.

Je me suis fait connaître principalement par le bouche-à-oreille au début de mon activité, et j’ai pu acquérir des clients assez vite. À long terme, j’aimerais pouvoir recruter et créer ma ruche, avec moi comme reine des abeilles. (rires) Il s’agirait d’un cabinet d’assistanat administratif pour aider davantage d’entreprises et d’indépendants pour leurs diverses démarches.

 

Face à cette phobie, quels sont vos remèdes ?

C.T. : J’ai deux objectifs : d’une part, j’accompagne mes clients en m’intéressant à ce qu’ils ont déjà mis en place ou non, je leur propose en conséquence  des conseils personnalisés pour automatiser le processus autant que possible. 

La partie pédagogique et didactique est importante dans l’accompagnement que je propose, car je souhaite que les entrepreneurs puissent reprendre certaines écritures en cas de besoin. Et ça marche ! Certains de mes clients viennent d’eux-mêmes me parler des échéances, signe d’un véritable progrès ! Je les accompagne sur le long terme, pour des cas d’urgence, mais également pour anticiper les démarches administratives.

 

D’autre part, je poste régulièrement du contenu sur mon blog et les réseaux sociaux afin d’aider les entrepreneurs qui ne sont pas mes clients.  À long terme, j’aimerais créer une formation en ligne pour qu’ils puissent s’en occuper eux-mêmes, ainsi qu’un podcast pour expliquer des concepts administratifs de manière simple et claire. Il s’agit de banaliser, dédramatiser l’administratif pour les entrepreneurs. 

Il y a des automatismes à adopter. Par exemple, je conseille de suivre de près les informations d’impot.gouv.fr , pour être au fait des changements administratifs. Cela permet de ne pas avoir de soucis avec l’administration, ni avec la législation. Je reste en veille, et partage via mon blog les actualités du secteur pour informer régulièrement  des nouveautés administratives.  

 

L’administratif pour les nuls ? C’est par ici que ça se passe !  Cindy Thibaut va vous rendre la vie plus facile : 

https://www.easyadmin.pro/

https://www.instagram.com/cindythbt/