Dernière mise à jour le 13 avril 2022

Stéphane Martin est entrepreneur à Toulouse avec son entreprise Management Conseil . Il a choisi le cabinet Numbr pour l’accompagner dans la gestion comptable de son entreprise, aujourd’hui nous avons décidé de lui donner la parole sur notre blog pour qu’il vous partage son expérience d’entrepreneur indépendant.

Pourriez-vous vous présenter ainsi que votre activité ?

J’ai 3 casquettes complémentaires :

D’abord, je suis formateur en techniques de vente, management, pilotage des entreprises. Puis directeur commercial externalisé : j’accompagne les dirigeants lors de la création de l’entreprise (business plan, financements …), des cessions et rachats, de création de franchises, de la définition et mise en place de stratégies commerciales, de recrutements et formations de commerciaux, de la gestion d’équipes commerciales, etc. Enfin, je suis également co-fondateur et animateur de plusieurs franchises de clubs d’affaires et autres réseaux (Toulouse Occitanie Business Club et LA Sphère du Dirigeant).

Quel a été votre parcours entrepreneurial jusqu’à présent ?

J’ai une double formation, scientifique (maitrise de mécanique des fluides) qui m’apporte rigueur et logique, et commerciale (Manager Commercial, Gestion des Entreprises). J’ai passé près de 25 ans dans l’industrie pharmaceutique auprès de grands groupes qui m’ont apporté beaucoup de savoir-faire, de savoir être, de belles formations en techniques de communication et management.


Qu’est ce qui vous a poussé à devenir un super-entrepreneur ? Quel a été le déclic ?

J’ai créé Management Conseil en 2018 lorsque j’ai décidé de ne plus passer mon temps sur la route ou à Paris, aux sièges. Ma fille, par ses remarques, m’a alerté et je me suis recentré sur ma vie familiale et j’ai décidé de tout mettre en place pour gagner en qualité de vie, retrouver mon pouvoir d’achat et remettre l’humain au centre du business !


Avez-vous rencontré des difficultés lors de la création de votre entreprise et/ou après ?

La 1ère difficulté est souvent très proche : son entourage. La peur, l’inconnu, la perte d’une pseudo stabilité, d’un pouvoir d’achat (les 3 premières années) pèsent sur la balance. L’habitude aussi certainement de « suivre » les ordres, et de ne pas décider, surtout dans les grands groupes où nous ne sommes que des numéros interchangeables !

La 2ᵉ a été de se créer un réseau, de se faire connaitre, car il y a pléthore de consultants, plus ou moins expérimentés, ce qui nuit grandement à notre profession !


Y a-t-il eu des modifications entre votre idée de départ et ce que vous faites aujourd’hui ?

Au départ, je voulais accompagner les entrepreneurs dans le sens large du terme, tout faire à leurs côtés. Je me suis vite recentré sur mon métier de la vente, et j’ai appris à m’entourer de partenaires spécialisés : marketing, DAF, RH etc. J’ai appris à sous-traiter ou à nouer des partenariats.

En termes de pricing, j’ai rencontré l’écueil du prix face aux TPE. Celles-ci n’ont parfois pas les moyens de se payer un cadre à temps partagé, ou ne se les donnent pas. Mais quand elles en bénéficient, elles se rendent compte de l’utilité et en demande toujours plus … pour un petit prix.

J’ai eu tendance à baisser mes prix, à brader un service, à venir peu en entreprise pour couter moins cher. Une grosse erreur : il faut être présent, régulièrement, à intervalles courts afin d’être efficace.


Quels sont les points positifs à devenir entrepreneur ?

Pour moi, il faut :

  • Aimer l’aventure, l’inconnu.
  • Être patient.
  • Être actif afin de se faire connaitre.
  • Écouter son instinct.
  • Vivre ses rêves, et non l’inverse.
  • Se donner les moyens de ses objectifs.
  • Ne pas hésiter à se remettre en question, faire évoluer son produit
    en fonction des 1ers retours.
  • Se faire accompagner par des entrepreneurs compétents qui peuvent
    apporter leur expertise.


Comment le cabinet Numbr de Toulouse vous a accompagné dans cette transition ?

J’ai rencontré Numbr après 1 an d’activité, suite à une mauvaise expérience comptable (les incompétents sont dans tous les métiers). Ils ont su reprendre le dossier de A à Z, m’aider dans des démarches administratives qui avaient été délaissées, m’accompagner dans un changement de statut plus adapté à ma situation. Dès que je reçois un document, je le scanne, je l’envoie et Numbr le traite auprès de l’administration concernée. Du gain de temps et d’énergie !

Il ne faut pas oublier ce super outil qu’est Tiime qui permet de créer des devis, factures, de les suivre, de les synchroniser avec la banque et de gérer ses frais en les photographiant via son téléphone. Quel gain de temps !

Pour ma part, j’ai connu le cabinet Numbr surement sur LinkedIn ou en recommandation d’un client du cabinet.


Quels conseils donneriez-vous aux futurs entrepreneurs ?

Faites-vous accompagner !

Je pense que c’est primordial. On peut avoir une super idée, si on ne sait pas créer une société, quel statut adopter, faire un business
plan, faire une étude de marché, communiquer, démarcher, gérer une entreprise etc … on va surement y arriver, mais on va gagner énormément de temps, éviter certaines erreurs, dont certaines irréversibles grâce à l’expertise des autres !

N’écoutez que peu ou pas du tout vos proches. Ils sont très souvent les freins au développement. Planifiez votre activité, quelle soit quotidienne, ou à moyen terme. Établissez un Plan d’Action : situation, objectifs, moyens à mettre en place pour y arriver, suivi.

Avez-vous une petite anecdote avec Numbr ?

Des anecdotes j’en ai plein, je les sollicite régulièrement pour m’aider sur le plan administratif.

Récemment j’ai refait le point avec Camille JOUNOT sur mon activité et nous avons trouvé des synergies entre Management Conseil et Numbr (aide aux créateurs d’entreprise ou post Bilan afin d’établir une stratégie commerciale).

Dans la foulée Camille a créé un groupe de discussion sur LinkedIn afin de m’aider à développer le réseau apprenant que je viens de créer (la Sphère du Dirigeant) dans plusieurs grandes villes !