Il y a quelques jours nous avons rencontré Yéza Lucas, coach et formatrice pour entrepreneurs et freelances.

Tout comme Numbr, elle accompagne au quotidien les entrepreneurs dans le développement de leur activité. Yéza propose des accompagnements et des formations pour réussir à entreprendre grâce à un plan d’action clair.

Découvrez dans cet article ses conseils pour ne plus avoir peur de facturer à la hauteur de son travail quand on est freelance.

La semaine dernière, j’ai échangé avec une cliente sur la question de ses tarifs. Comme beaucoup de freelances, l’idée de facturer plus cher lui faisait envie, mais lui paraissait encore indécente.

Ce qu’on oublie souvent quand on est freelance, c’est que les clients ne nous font pas une fleur en nous payant. S’ils nous payent,
c’est parce que nous leur avons fourni un travail de valeur.

Ne pas sous estimer la valeur de son travail !

Pourquoi ?

Parce que ce qui est facile pour nous (notre métier, notre spécialisation, nos compétences), nous semble plus indécent à facturer.

Facturer cher n’est pas un acte indécent

Facturer plus cher quand on se dit qu’une prestation peut être réalisée en un rien de temps peut nous sembler indécent. Or, la logique à avoir serait plutôt d’inverser les rôles : que vais-je pouvoir débloquer dans la vie ou l’activité de mon client grâce à ma prestation ? Si votre client double son chiffre d’affaires grâce à la stratégie de développement que vous lui apportez, ne mérite-t-elle pas d’être estimée à la hausse ? Si l’identité visuelle que vous créez pour votre client lui permet d’attirer des clients plus « hauts de gamme », penserez-vous à revoir le tarif de cette prestation ? C’est pour ça que votre argumentaire de vente est essentiel pour convertir vos prospects, surtout quand ils sont hésitants. Avec un bon argumentaire de vente, vous allez pouvoir faire comprendre à votre prospect que son investissement sera rentabilisé très rapidement. Avec un bon argumentaire de vente, vous pourrez apporter des garanties solides à votre client. Et pour ça, vous n’avez pas besoin de savoir tout faire ou de promettre la lune.

Pas besoin de promettre la lune pour facturer plus cher

Si vous êtes coach de vie, nous n’attendons pas de vous que vous fassiez augmenter le chiffre d’affaires de votre client. Si vous êtes copywriter, on ne vous demande pas de savoir animer une communauté comme un community manager.

Chacun son métier.

Partez de ce que vous savez faire, partez de ce que vous pouvez promettre et vendez-le. Ne doutez pas de cette valeur, ne justifiez pas vos tarifs et
vous verrez que ces derniers passeront mieux auprès de vos clients 😉

Croyez en vous :

  • Que savez-vous faire ?
  • Combien de personnes avez-vous aidées ?
  • Avez-vous fait attention au nombre de personnes qui vous ont remercié pour vos compétences, ou votre énergie ?

Si vous êtes coach professionnel comme moi, votre valeur n’est pas seulement dans vos compétences techniques ou dans la stratégie de
développement mais dans l’énergie et la motivation que vous apportez à vos clients. La stratégie est importante, mais la valeur de votre coaching va au delà de cette stratégie.


Ma valeur en tant que coach, c’est de permettre à mes clients de faire des choses qu’ils n’auraient pas osé faire seul, de les remotiver quand ils n’ont plus d’énergie, de pointer leurs succès et avancées qu’ils ne voient pas

C’est ça, la valeur d’un coaching.

Ne devenez pas un entrepreneur frustré

L’entrepreneur frustré, c’est celui qui consacre ses journées à travailler pour des missions dont il regrette le devis trop bas (parce qu’il n’a pas osé demander plus). C’est celui qui devient l’esclave de son client et qui a sacrifié son temps (souvent pour peu d’argent). L’entrepreneur frustré, c’est celui qui fait dépendre sa communication et sa stratégie de contenu de ses missions clients (quand il trouve du temps libre).

Toutes les missions ne sont pas bonnes à prendre. Refuser des clients ou des propositions peut vous ouvrir la voie à des opportunités plus
prometteuses et pour lesquelles vous pourrez pleinement apprécier la valeur que vous apportez.

A méditer 😉.