De l’idée au projet concret : voici les 5 passages obligés pour devenir entrepreneur et réussir sa création à Paris :
Du projet fantasmé à la réalité du terrain
Le projet a-t-il du potentiel ?
Le planning de création
La stratégie commerciale et financière
Passer à l’action !

1er passage obligé : du projet fantasmé à la réalité du terrain.

Clarifier l’idée de création d’entreprise

Quel secteur d’activité, quel cœur de métier ? Voici les premières questions à vous poser pour :
– Clarifier l’idée de création d’entreprise
– Valider qu’elle correspond à un quotidien que vous êtes prêt à assumer

Quelle réglementation ? Quelles compétences revendiquer ? Faut-il un diplôme ? Posez-vous ces questions pour :
– Vérifier que vous êtes légalement en droit d’exercer le métier visé (certaines professions nécessitent de justifier d’un diplôme spécifique pour pouvoir les exercer, comme le métier d’expert-comptable, par exemple).
– Vérifier que vous avez les compétences pour exercer le cœur de métier souhaité
– Élaborer un plan de formation si nécessaire, incluant un stage et des rencontres avec des professionnels sur le terrain.

Pour illustrer l’importance de se former au cœur de métier envisagé, parlons, à titre d’exemple, de la réglementation en matière de restauration. Elle n’impose pas de diplôme de cuisine pour pouvoir monter un restaurant (sauf formation hygiène & sécurité). Mais dans les faits, rares sont les professionnels qui réussissent à gérer un établissement sans compétence de cuisine ni expérience dans la restauration : gestion de salle, gestion des stocks, gestion du personnel, technique de cuisine. Même ceux qui délèguent la conception des plats à un cuisinier en connaissent les rudiments pour être capables d’embaucher un bon professionnel et de le remplacer en cas d’urgence. Bref, quel que soit votre projet, une formation est indispensable pour connaître les bases du métier que vous souhaitez exploiter en tant qu’entrepreneur.

2e passage obligé : le projet a-t-il du potentiel ?

Se situer sur son marché

Le secteur visé est-il attractif ? A-t-il un avenir ? Quelles sont les menaces et les opportunités du secteur ?
Le projet de création d’entreprise rencontrera-t-il une demande suffisante sur le secteur géographique cible ? Qui seront les futurs clients avec leur budget, comportements et attentes ? La concurrence est-elle rude ? Quel serait le meilleur positionnement marketing ?
Autant de questions pragmatiques auxquelles vous répondez en réalisant une étude de marché. Cette étape vous confronte à la réalité économique. Elle permet de valider le potentiel du projet et de peaufiner l’idée de départ.
mettre un lien Article étude de marché

L’étude de marché pour devenir entrepreneur à Paris
Paris est une ville où :
– La population est plus jeune qu’en province
– La consommation est globalement supérieure à la moyenne sur de nombreux secteurs
– L’économie est très dynamique
Pour ces raisons, si vous réalisez une étude de marché pour entreprendre à Paris, vous serez susceptibles de rencontrer autant une forte demande qu’une forte concurrence, ce qui pourrait être en contradiction avec les données statistiques et économiques nationales.

Si, à ce stade, votre idée est devenue un véritable projet, que vous êtes motivé à devenir entrepreneur, il est temps de prendre contact avec un réseau d’accompagnement à la création d’entreprise.
(NB : évidemment, vous pouvez contacter l’un de nos cabinets Numbr à tout moment et dès le début de votre parcours entrepreneurial si vous préférez être soutenu en amont).

3e passage obligé : le planning de création

Bilan personnel et financier : un travail à faire avec un conseiller dédié

Quel profil d’entrepreneur avez-vous ? Quels sont vos points forts et vos points faibles ? Quelles contraintes personnelles et budgétaires allez-vous rencontrer en devenant entrepreneur ?
Autant de questions soulevées lors de votre bilan personnel, réalisé avec un conseiller en création d’entreprise. L’objectif est de :
– Faire un rétroplanning de création
– Fixer un délai pour effectuer les premières démarches fortes (quitter son emploi, intégrer une formation ou un stage, déménager, chercher un local commercial…)
– Savoir combien de temps vous pouvez vivre sans gagner d’argent par votre activité entrepreneuriale

Les réseaux d’accompagnement à la création d’entreprise à Paris

À Paris – Ile-de-France, vous trouvez plusieurs réseaux pour vous accompagner dans votre création d’entreprise :
– Le réseau BGE PaRIF pour tout type de projet avec possibilité d’accompagnement gratuit pour certains profils (demandeur d’emploi, jeune entrepreneur…)
– Réseau Entreprendre pour les projets de start-up
– Les organismes consulaires pour vous aiguiller vers des experts reconnus (annuaire des experts-comptables spécialisés dans les créations d’entreprises, liste des fonds de commerce disponibles et des locaux professionnels à louer, etc.).
– Les Ateliers de Paris ou la Cité de la Mode et du Design pour les créateurs de mode

4e passage obligé : Stratégie commerciale et financière

Monter le projet et faire son business plan

Avec l’aide du conseiller en création d’entreprise, vous montez votre projet au regard de vos conclusions d’analyse d’étude de marché. Plus exactement, vous définissez :
– Le positionnement marketing
– La stratégie commerciale : détail de l’offre avec prix, recherche des fournisseurs et sous-traitants, stratégie de distribution, stratégie de communication
– Le plan de financement : coût du projet, apport personnel à mobiliser, montant à emprunter …
– Le compte de résultat prévisionnel : modèle économique, prévisions financières
– Le statut juridique (mettre un lien)
– Vous pouvez changer de cap, changer de stratégie, changer vos prévisions jusqu’à être en mesure de :
– Valider la faisabilité du projet (coût du projet par rapport aux ressources mobilisables)
– Valider la rentabilité du projet (seuil de rentabilité atteignable au regard du potentiel du marché)

5e passage obligé : passer à l’action !

Concrétiser le projet entrepreneurial, immatriculer l’entreprise

Avec l’aide du conseiller en création d’entreprise, vous formalisez votre projet entrepreneurial dans son ensemble. Pour cela, vous rédigez un business plan (mettre un lien). Ensuite, vous passez à l’action :
– Recherche du local
– Recherche des financements
– Recherche de partenaires et prescripteurs
– Présentation du projet lors d’événements ciblés
– Une fois les financements obtenus :
– Immatriculation de l’entreprise ou passage en couveuse d’entreprise (organisme permettant de tester une activité entrepreneuriale)
– Concrétisation de la stratégie commerciale, lancement de l’activité
– Recherche des clients et prescripteurs
– Si vous êtes salarié : éventuellement négociation avec l’employeur, rupture du contrat de travail en cours, sollicitation des aides Pôle Emploi pour la création d’entreprise (lien ?)

L’immatriculation de l’entreprise

L’immatriculation est l’acte qui légalise l’existence de votre entreprise ; qui vous permet d’émettre des factures et d’encaisser de l’argent.
Rendez-vous au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) de l’organisme consulaire dont relève votre activité :
– La Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) pour une entreprise individuelle relevant du commerce ou pour une société relevant du commerce ou d’une profession libérale
– La Chambre des Métiers et de l’Artisanat de Paris (CMA) pour une entreprise relevant de l’artisanat
– L’URSSAF pour entreprise individuelle relevant d’une profession libérale
– Le greffe du tribunal de commerce pour une activité d’agent commercial ou de loueur en meublé
– Vous pouvez aussi effectuer vos formalités d’immatriculation en ligne sur le site : guichet-entreprises.fr (site recommandé par la Banque Publique d’Investissement BPI France).

L’immatriculation de l’entreprise à Paris

Vous immatriculez votre entreprise à Paris si l’adresse de votre siège est à Paris :
CCI de Paris : 9 Rue Coquillière, 75001
CMA de Paris : Cedex 12, 72-74 Rue de Reuilly, 75592
URSSAF de Paris : 11 Rue de Cambrai Bâtiment 007, 75019
Greffe du tribunal de commerce : 1 quai de la Corse, 75004

La couveuse d’entreprise

Immatriculer l’entreprise n’est pas une fatalité. Sous conditions, vous pouvez d’abord tester le potentiel de votre projet en utilisant l’existence légale d’une autre entité – appelé couveuse d’entreprise. Ce mécanisme vous permet d’émettre vos premières factures sans vous immatriculer.
Votre conseiller en création d’entreprise vous aiguillera vers une couveuse, le cas échéant.

Les couveuses d’entreprises à Paris
À Paris, vous pouvez contacter la couveuse GEAI (rue du Faubourg du temple 75011) ou l’Union des couveuses (place de la Bourse 75002).