Une reconversion en freelance vous séduit ? Mais, vous êtes salarié et vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre. Suivez le guide.

Passer d’un statut à l’autre est de plus en plus simple. Pourtant entre contraintes psychologiques et administratives, certains ont du mal à se lancer. Dois-je commencer en complément de revenu ? Dois-je foncer ? Autant de questions qui viennent stopper les initiatives des plus prudents. 

Freelance ne se limite pas à des compétences spécifiques. On peut être freelance quelque soit le domaine et le métier exercé. C’est la première idée reçue concernant ce statut qu’il faudra lever pour se donner toutes les chances de réussir ! 

Comment opérer cette transition ? Comment trouver des missions durables ? 

 

1. Se connaitre  

Le métier que vous allez exercer en freelance n’est pas forcément celui qui correspond au poste occupé maintenant. Vous pouvez avoir développé d’autres compétences au fil de vos parcours ou avoir l’envie de vous former avant de proposer vos services. 

Première chose à faire donc est d’identifier la compétence que vous allez vendre. Comment également allez-vous intituler votre métier ? Un rédacteur peut se présenter sous forme de consultant éditorial, de rédacteur ou encore de créateur de contenus. Le secret ? Recherchez quelle est votre compétence spécifique qui pourrait être la plus sollicitée et tenez-vous-y. 

 

2. Se tester 

Oui on sait, passer de la stabilité à des revenus fluctuants, c’est angoissant. Mais, c’est également une vraie prise de confiance en soi. Pour démarrer, prenez une mission en complément de revenu de votre poste actuel. 

Ainsi, vous évaluerez le temps que cela vous prend, ce que vous avez à améliorer, et vous aurez votre premier client. Le temps de vous ajuster et trouver votre rythme et ne pas vous lancer tête baissée sans filet de sécurité. 

 

3. Savoir trouver des clients 

Des interfaces de mise en contact entre freelances et entreprises il y en foule ! Des généralistes ou des spécialisées. Inscrivez-vous, soignez votre profil et voyez comment cela prend. 

C’est également le moment de fouiner dans votre boite mail. Vos anciens contacts, des clients potentiels, des contacts glanés ça et là peuvent être vos prospects. Préparez un premier mail annonçant le lancement de votre activité. En parallèle, utilisez le pouvoir de LinkedIn en postant votre changement de statut et rebrandant votre profil. 

Soignez vos contenus ! Pour faire venir à vous de nouveaux clients, devenez pertinent en matière de contenus. Mettez en avant vos compétences, votre histoire, votre parcours, créez un site web clair et attractif, installez-vous en tant que marque. 

 

4. Devenir chef d’entreprise 

Et les aléas administratifs avec ! Mais, pas de panique ! Démarches, échéances fiscales, charges, tout cela freine pas mal d’indépendants. En effectuant les tâches step by step plutôt qu’en appréhendant cela comme une énorme montagne vous constaterez que c’est assez simple. 

Créez votre statut. Souscrivez à la sécurité sociale des indépendants. Créez votre compte Net-entreprises pour déclarer vos charges sociales. Souscrivez au prélèvement libératoire des impôts. 

Pour le reste, il s’agit de vous organiser. Il existe de nombreuses manières de gérer sa comptabilité sereinement avec des rappels pour les différentes échéances fiscales. 

Des outils de gestion si vous n’êtes vraiment pas à l’aise sont disponibles donc profitez-en ! Sinon, des Post-its feront bien l’affaire ! 

 

5. Travailler autrement 

C’est peut-être là que ça va coincer. Habitué au bureau et aux horaires ? Vous risquez d’être un peu grisé par cette indépendance soudaine, cet espace de travail nouveau. 

Pour être productif et performant en tant que freelance, l’essentiel est d’être lucide quant à ses forces et faiblesses. Êtes-vous plus disposé à travailler seul ou en espace de co-working ? Êtes-vous plutôt productif le matin ? Souhaitez-vous travailler de manière sédentaire ou nomade ? 

Le cadre de travail est essentiel au freelance. Il faut identifier celui qui vous est le plus optimal pour démarrer votre activité dans les meilleures conditions possibles. 

De même pour les horaires, il faut prendre un petit temps d’adaptation pour évaluer votre façon de travailler, constater le temps que vous prend telle ou telle mission pour améliorer votre productivité et également adapter vos tarifs. 

 

Passer de salarié à freelance n’est en soi pas compliqué. De nombreuses applications et plateformes facilitent cette transition en vous donnant des coups de pouce pratiques, administratifs ou encore pour décrocher des missions.

 

Aujourd’hui cette nouvelle façon de travailler a le vent en poupe tant les entreprises ont compris que les freelances sont performants, car ils sont libres. Ainsi, de plus en plus de missions cruciales pour l’entreprise sont désormais confiées à des travailleurs indépendants. C’est le moment d’en profiter !