Qu’est-ce qu’une lettre de mission expert-comptable ?

Une lettre de mission de l’expert-comptable est un document contractuel qui formalise la relation entre un cabinet d’expertise comptable et son client. Elle spécifie les services comptables que l’expert-comptable fournira, les responsabilités de chacune des parties, les termes financiers, et d’autres aspects importants de la collaboration. En bref, c’est un document qui établit les conditions générales de la prestation des services comptables.

Quelle est la valeur d’une lettre de mission ?

La lettre de mission d’un expert-comptable a une valeur juridique significative. Bien qu’elle ne constitue pas un contrat à proprement parler, elle a une valeur juridique en tant qu’accord contractuel. Lorsqu’elle est signée par les deux parties (l’expert-comptable et le client), la lettre de mission crée un engagement mutuel à respecter les termes et conditions qui y sont énoncés, elle sécurise ainsi la relation entre l’expert-comptable et son client.

La lettre de mission a été rendue obligatoire par le Code de déontologie des experts-comptables en 2008. En cas de conflit, ce document peut servir de preuve légale et constituer une base pour résoudre des questions contractuelles.

Les éléments clés d’une lettre de mission : Comment la rédiger ?

Les mentions obligatoires

Une lettre de mission comme tout document juridique se compose de mentions obligatoires, telles que :

  • L’identification des parties
  • L’objet du contrat
  • Les devoirs et les engagements de chaque partie
  • La durée de l’accord
  • Les modalités de renouvellement et de rupture de l’accord
  • Les honoraires des travaux comptables

Pour tout changement de ces éléments, il est nécessaire de rédiger un avenant, une lettre de mission complémentaire voire même dans certains cas une nouvelle lettre de mission.

Qui doit signer la lettre de mission expert-comptable ?

La lettre de mission expert-comptable doit normalement être signée par les deux parties impliquées, c’est-à-dire le cabinet d’expertise comptable (représenté par un représentant autorisé, souvent l’expert-comptable en charge du dossier) et le client. La signature indique l’acceptation des termes et des conditions énoncés dans la lettre de mission, créant ainsi un accord contractuel entre le cabinet et le client.

Il est essentiel que les deux parties comprennent et acceptent les dispositions de la lettre de mission avant de la signer. La signature dénote un consentement mutuel et établit un cadre clair pour la prestation des services comptables spécifiés dans le document.

Les missions de l’expert-comptable

La mission principale d’un expert-comptable peut varier en fonction des besoins spécifiques du client et contribue à assurer la santé financière des entreprises.

Il assure à la fois une fonction de contrôle en garantissant la conformité de la comptabilité aux réglementations en vigueur et une fonction de conseil auprès du client. Il est amené à réaliser des déclarations fiscales, à présenter les comptes, à faire des audits et à contribuer aux choix financiers de ses clients. L’essentiel à retenir c’est qu’il est important de bien choisir son expert-comptable.

Bien qu’un expert-comptable travaille souvent avec des collaborateurs comptables, les travaux comptables relèvent toujours de sa responsabilité.

Voici la liste des principales responsabilités d’un expert-comptable :

Conformité aux lois et réglementations : L’expert-comptable est tenu de respecter toutes les lois et réglementations en vigueur dans le domaine de la comptabilité, de la fiscalité et de la finance. Cela inclut la conformité aux normes comptables, aux règles fiscales et à d’autres réglementations professionnelles.

Secret professionnel : L’expert-comptable est soumis à des obligations de confidentialité et de secret professionnel. Il ne peut divulguer des informations confidentielles obtenues dans le cadre de son travail sans le consentement explicite de son client, sauf en cas de nécessité légale.

Qualité du travail : L’expert-comptable est tenu de fournir des services de qualité conformes aux normes professionnelles. Cela implique la précision dans la tenue des comptes, la préparation des déclarations fiscales, et d’autres services comptables.

Responsabilité civile : En cas d’erreurs ou d’omissions dans le travail de l’expert-comptable qui entraînent des pertes financières pour le client, il peut être tenu responsable civilement. Certains experts-comptables souscrivent à une assurance responsabilité civile professionnelle pour couvrir de tels risques.

Déontologie professionnelle : L’expert-comptable doit adhérer aux principes éthiques et aux normes de conduite professionnelle établis par les organisations professionnelles et les autorités réglementaires.

Formation continue : Pour maintenir sa compétence professionnelle, l’expert-comptable est souvent tenu de suivre une formation continue. Cela garantit qu’il est au courant des développements récents dans son domaine et qu’il maintient ses compétences à jour.

En savoir plus : Tout ce que vous devez connaître sur le métier d’expert-comptable : formations comptables, métiers de la comptabilité, l’ordre des experts-comptables…

Que faire en cas d’absence de lettre de mission ?

L’absence d’une lettre de mission avec un expert-comptable peut entraîner des incertitudes et des complications. Voici ce que vous pouvez faire dans une telle situation :

Communiquez avec l’expert-comptable : Contactez directement l’expert-comptable pour discuter de la situation. Demandez-lui s’il peut fournir une lettre de mission détaillant les termes de sa prestation de services.

Documentez les accords verbaux : Si des accords verbaux ont été faits, documentez-les par écrit. Résumez les discussions que vous avez eues sur les services à fournir, les tarifs, les délais, etc.

Récapitulez par écrit les attentes : Rédigez un document récapitulatif des attentes que vous avez par rapport aux services de l’expert-comptable. Envoyez-le pour confirmation et demandez si des ajustements sont nécessaires.

Vérifiez les communications existantes : Revérifiez vos e-mails et toute autre correspondance pour voir s’il y a des informations concernant les termes de la collaboration.

Demandez une rencontre : Si la situation reste floue, envisagez une réunion en personne ou virtuelle pour discuter en détail des attentes et des modalités de la collaboration.

Établissez une lettre de mission rétroactive : Si possible, demandez à l’expert-comptable d’établir rétroactivement une lettre de mission formelle, en décrivant les services déjà fournis et les conditions convenues.

Consultez un professionnel : Si la collaboration devient complexe, envisagez de consulter un professionnel du droit ou un conseiller juridique pour obtenir des conseils sur la meilleure façon de procéder.

Dans le cas échéant, l’objectif est de clarifier les attentes et les termes de la collaboration pour éviter tout malentendu futur. Bien que la situation puisse être corrigée rétroactivement, il est important de régulariser au plus vite la documentation contractuelle.

Peut-on mettre fin à une lettre de mission expert-comptable ?

Comme tout contrat, il est généralement possible de mettre fin à une lettre de mission avec un expert-comptable. Cette dernière inclut généralement des dispositions concernant sa résiliation, éventuellement assorties d’une clause pénale.

La résiliation de la lettre de mission

Les conditions de résiliation d’une lettre de mission avec un expert-comptable sont généralement incluses dans le contrat ou la lettre de mission elle-même. Ces conditions peuvent varier en fonction des accords convenus entre les parties, mais certaines clauses courantes incluent :

Un délai de préavis : La lettre de mission peut préciser un délai de préavis que les deux parties doivent respecter en cas de résiliation. Ce délai permet d’assurer une transition en douceur et de finaliser les travaux en cours sur l’exercice comptable.

Des modalités de notification : Les conditions de résiliation peuvent définir la manière dont la notification de résiliation doit être formulée. Cela peut inclure des exigences spécifiques concernant la forme écrite et les détails à inclure dans la notification.

Le règlement des honoraires : Les modalités de paiement des honoraires pour les services déjà fournis ou en cours peuvent être spécifiées en cas de résiliation.

Le transfert de documents : Les conditions peuvent inclure des dispositions sur le transfert des documents comptables, financiers et autres entre les parties.

Le règlement des litiges : En cas de litige lié à la résiliation, la lettre de mission peut spécifier les procédures de règlement des différends, telles que la médiation ou l’arbitrage.

Les indemnités éventuelles : La lettre de mission peut stipuler si des indemnités de résiliation doivent être payées en cas de résiliation anticipée. Ces indemnités peuvent couvrir les coûts engagés par l’expert-comptable en prévision de la mission.

Selon une décision de la Cour de cassation rendue le 5 janvier 2020, une lettre de mission renouvelée tacitement peut être résiliée jusqu’à trois mois avant la clôture de l’exercice. En dehors de cette période, le client peut être contraint de payer les missions déjà effectuées ainsi qu’une indemnité équivalente à 25% des honoraires annuels au profit du cabinet.

Vous souhaitez lancer votre entreprise ? Vous êtes déjà entrepreneur(e) et vous souhaitez des astuces comptables ou en savoir plus sur nos événements ?

Exemple de lettre de mission

Voici un exemple générique de lettre de mission pour un expert-comptable. Il est important de noter que les termes et les détails spécifiques peuvent varier en fonction des besoins particuliers de chaque entreprise et de la relation contractuelle. Ce modèle est à adapter en fonction de la situation spécifique :

[Nom, Adresse et Forme juridique de votre entreprise] [Date]

[Nom de l’Expert-Comptable] [Adresse de l’Expert-Comptable]

Objet : Lettre de Mission

Madame, Monsieur,

Nous avons le plaisir de vous confier la mission d’expertise comptable pour notre entreprise [Nom de l’Entreprise]. Cette lettre de mission vise à définir les termes et les conditions de notre collaboration.

  1. Nature de la Mission :
    • Tenue de la comptabilité générale de l’entreprise.
    • Établissement des déclarations fiscales mensuelles et annuelles.
    • Révision des comptes à la clôture de l’exercice.
    • Conseils fiscaux périodiques.
  2. Durée de la Mission :
    • La mission débutera à partir du [Date de Début] et se poursuivra jusqu’à [Date de Fin], sauf résiliation anticipée conforme aux modalités prévues dans cette lettre.
  3. Honoraires :
    • Les honoraires pour la mission sont fixés à [Montant] et seront payables [Mensualité/Année]. Toute modification des honoraires fera l’objet d’un avenant à cette lettre de mission.
  4. Modalités de Résiliation :
    • En cas de résiliation anticipée, un préavis de [Nombre de Mois] mois sera observé. Des indemnités pourront être appliquées conformément aux dispositions détaillées dans la présente lettre.
  5. Communication et Transparence :
    • Les échanges d’informations seront réguliers et toute modification significative sera communiquée promptement.
    • L’expert-comptable s’engage à respecter les normes professionnelles en vigueur.

Nous vous remercions de confirmer votre acceptation de cette mission en retournant une copie signée de cette lettre. Nous sommes convaincus que votre expertise contribuera positivement à la gestion comptable de notre entreprise.

Cordialement,

[Votre Nom et Signature ]

[Nom et Signature de l’Expert-Comptable]

Ce qu’il faut retenir :

La lettre de mission avec un expert-comptable revêt une importance cruciale. Elle établit un cadre contractuel, définit les responsabilités, précise la portée des services, fixe la durée de la mission, détaille les tarifs de l’expert-comptable et les modalités de paiement, spécifie les conditions de résiliation, et inclut des clauses de confidentialité et de déontologie. En résumé, c’est un document essentiel pour une collaboration transparente et légale.

Pour bien gérer la relation avec votre expert-comptable, maintenez une communication ouverte et transparente.

Définissez clairement les attentes, fournissez une documentation complète, respectez les délais, organisez des réunions régulières, restez informé des changements fiscaux, considérez les conseils de l’expert-comptable, résolvez rapidement les problèmes, effectuez des revues périodiques de la performance, et mettez à jour régulièrement les objectifs de l’entreprise.

Cette approche favorise une collaboration efficace et contribue à la réussite financière de votre entreprise.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à venir à notre rencontre chez Numbr!