Établir un prévisionnel de trésorerie, ce n’est pas votre truc ? Pourtant, anticiper sa tréso, c’est le nerf de la guerre pour toute entreprise ! Cela permet d’avoir une véritable visibilité sur ses ressources et aborder l’avenir de son entreprise en toute sérénité. Nos trucs et astuces pour établir un prévisionnel de trésorerie, facilement. Vous allez adorer prévoir ! 

Comment réussir son plan prévisionnel de trésorerie ?

L’objectif d’un prévisionnel de trésorerie n’est pas de vous rendre malade devant votre écran d’ordinateur. C’est au contraire un outil indispensable pour l’entrepreneur. 

Il lui permet de ne plus avoir d’angoisses, de développer son entreprise en sachant quelles sont les ressources dont il dispose sur une période de temps précise et de ne plus avoir de « trous » dans sa trésorerie. 

Ce prévisionnel sur (généralement) 12 mois se présente sous la forme d’un tableau. Il va vous donner un aperçu clair des entrées, encaissements, et des dépenses, décaissements, sur une période de temps définie. 

Vous pouvez définir le volume des ventes que vous escomptez réaliser, identifier les périodes creuses, réduire vos coûts, et vous aider à définir également une stratégie plus globale en prenant les bonnes décisions au bon moment en ayant pleine connaissance de vos ressources  ! C’est une projection essentielle pour calculer les risques, anticiper les difficultés et connaître ses possibilités d’investissement. 

Comment établir son prévisionnel de trésorerie ?

 

On commence par le commencement : les entrées ! 

Quels sont les encaissements à venir pour vous ? 

Hop, une colonne par mois dédiée aux recettes que vous attendez, une ligne pour chaque poste de recette. Simple, non ? Prêts, factures clients, subventions, tout doit y figurer. 

On passe ensuite à une rubrique un peu moins sympathique. Celle des sorties. 

Même principe, une colonne, une ligne par poste de décaissement. 

Vos fournisseurs avec délais de paiement, vos salaires, vos charges, assurances, crédits, loyer, entretien, frais de déplacement, véhicules, impôts, n’oubliez aucune catégorie. Classez-la d’abord pour être bien sûr de ne pas zapper une dépense. 

 

Comment optimiser son prévisionnel de trésorerie ? 

 

Ok, donc là, sous vos yeux, vous avez tout ce qui rentre et tout ce qui sort. Vous vous demandez bien à quoi ça va vous avancer ! 

Alors, ce tableau c’est votre outil pour prédire votre avenir, enfin celui de votre business. Exit les moments difficiles, les trésoreries dans le rouge !  

Avec votre tableau vous êtes armé pour durer ! 

Pour continuer votre prévisionnel, une fois qu’il est rempli selon la structure proposée plus haut, inscrivez votre solde de départ à date. 

Puis, vous allez indiquer votre solde début de mois (le résultat de ce qu’il vous reste à la fin du mois précédent) dès qu’un nouveau mois démarre. 

Vous avez fait du bon boulot, et ce n’est pas fini ! 

 

Vous allez grâce à ce tableau déterminer vos recettes et vos charges fixes. 

De quoi parle-t-on ? Vous avez des clients réguliers ? Vous avez des formules mensuelles de paiement ? etc. En gros des entrées qui ne sont pas ponctuelles.   

Pour les charges, vous le savez déjà, cela va de la facture d’électricité, aux salaires de vos équipes, en passant par l’entretien de vos bureaux. 

À quoi ça sert ? 

Lorsque vous avez cette visibilité sur ce qui est non fluctuant par mois, vous pouvez maintenant projeter cela sur toute une période et ainsi dégager une vraie logique dans votre trésorerie. 

 

Et, les variables, on en fait quoi ? 

On respire. 

Les imprévus, vous n’aimez pas cela ? On peut en limiter l’impact, en consultant ce qui s’est déroulé les années précédentes, et ainsi prévoir une éventuelle occurrence du même schéma. Projection ! 

Quelles sont les variables ? 

En recettes, indiquez vos objectifs de vente, des financements surprise, un remboursement TVA. 

Pour la partie que l’on aime moins, les charges variables vont de frais exceptionnels à vos achats. 

Gardez bien en tête qu’il vaut mieux surestimer vos charges variables que les sous-estimer. Prévoyez une fourchette haute dans les délais de paiement de vos fournisseurs. 

 

En clair ?  Ne voyez pas tout en rose, mieux vaut être surpris que déçu ! 

 

Prévisionnel de trésorerie, le pense-bête  

  • Ne pas oublier les sommes qui vous semblent négligeables, elles ne le sont pas ! 
  • Mettre à jour régulièrement son tableau, une fois par mois  
  • Ne pas être optimiste : les retards de paiement sont courant donc prévoyez une marge 
  • Ménagez vos investissements même avec une bonne réserve de trésorerie  !

 

Un prévisionnel de trésorerie, c’est l’outil de gestion indispensable pour un entrepreneur. Cela vous permet d’avoir une véritable visibilité sur la santé financière de votre entreprise et de vos capacités d’investissement.

Avec ça, vous pouvez déterminer quand vous pouvez investir, optimiser vos dépenses, réduire vos coûts, acquérir une gestion plus sereine, et exploiter le potentiel de votre entreprise.

Alors, prêt à établir votre prévisionnel ? Vous souhaitez obtenir l’aide d’un professionnel pour savoir si votre plan prévisionnel de trésorerie est correct ? Les cabinets membres du réseau Numbr peuvent vous accompagner dans cette tâche et dans la gestion comptable de votre société.