Nous avons souhaité rendre ce retour d’expérience participatif en s’appuyant sur les témoignages de quelques-uns des membres du collectif de freelances La Collab.

1.“Combattre la solitude du freelance tout en restant indépendant”

En France, si on aime tant la Gastronomie que ça c’est aussi parce qu’elle représente des moments conviviaux, des moments symboliques d’échanges et de partage. On savoure et on apprécie plus un repas s’il est partagé à plusieurs. Nous sommes donc intimement convaincue que le freelancing c’est la même chose ! Avoir un collaborateur qui jette un œil à votre livrable et vous confirme qu’il est très enrichissant et professionnel, c’est toujours plus rassurant non ? Partager son café en racontant son week-end c’est plus sympa que de le boire en naviguant seul(e) sur Instagram ? Bref, vous l’aurez compris, que ce soit pour des raisons professionnelles ou personnelles, les échanges motivent, tirent, vers le haut et nous permettent de pâtir de l’isolement.

Ils nous font également grandir et sont sources de motivation. Avoir un œil neuf sur son travail, sur sa méthodologie nous permet d’évoluer, de nous améliorer constamment.

Toutefois, si on est freelance, c’est par choix. Pour la majorité d’entre nous, on désire cette indépendance ! C’est pour cela qu’en aucun cas notre propos est de renoncer à cette solitude, juste de l’équilibrer entre moments partagés qui nous stimulent et motivent quand on sent un coup de mou et moments privilégiés de solitude où nous ne répondons qu’à nous-même.

2.“Être entouré de personnes qui ont les mêmes problématiques que moi et surtout les comprennent”.

La communication est une des clés pour avancer dans la vie. Il y a toujours quelqu’un quelque part qui a vécu une situation similaire à la nôtre et donc est en mesure de nous partager son vécu, nous aider à avancer, à en tirer des enseignements. Alors pourquoi laisser le tas de sable s’agrandir quand il est possible d’avancer et régler des soucis simplement en échangeant, en communiquant ?

Parfois, il suffit de pas grand-chose, juste de formaliser des doutes, des problématiques pour voir que la solution est à portée de main. Elle est dans les pensées, les vécus, les oreilles attentives de tout ce réseau de personnes que forme le collectif. Ces personnes qui vous comprennent, vous écoutent et vous aident à traverser des moments qui seuls sont parfois trop douloureux.

3.“À plusieurs, on multiplie les opportunités de projets “ :

S’allier à des talents complémentaires au sein d’un réseau c’est aussi multiplier les opportunités business. En
effet, on augmente sa visibilité et les occasions pour lesquelles vos compétences peuvent être sollicitées. On peut être et se positionner sur les projets d’autres membres du réseau, tout comme en apporter au collectif. Et oui, la réciprocité est primordiale si on veut s’assurer une place pérenne au sein d’un collectif ! Il faut donner pour recevoir.

Unir nos forces nous permet aussi de voir plus loin et plus grand. Quand on est seul, il est parfois difficile de se positionner sur des gros projets car on a peur d’être vite dépassé et surtout on ne peut pas tout assurer seul(e) en matière de compétence par exemple. Ainsi, le collectif permet de développer des projets plus gros, attirer des clients que vous n’auriez sûrement pas pu toucher en étant seul(e).

4.“Travailler en synergies pour grandir et monter en compétences”

Dans la même optique que la multiplication d’opportunités business, faire partie d’un collectif c’est aussi bénéficier de l’intelligence collective comme réelle source de formation professionnelle. On collabore avec d’autres talents indépendants qui ont une tout autre personnalité, vision et compétences et qui vont nous transmettre tout cela via des projets et/ou simplement des échanges. Et c’est par ce partage, cette écoute, qu’on monte en compétences et qu’on se forme petit à petit grâce à d’autres talents. On a tous quelque chose à apporter à quelqu’un, il faut simplement être prêt à l’écouter et ouvrir son esprit.

5.“Je peux compter sur quelqu’un quand je suis en congés ou quand je suis malade, et cela n’a pas de prix !”

Et oui les freelances ont eux aussi besoin de prendre des vacances, de décrocher, de s’aérer l’esprit ! Déjà quand on est freelance, la plupart d’entre nous ont du mal à équilibrer vie personnelle et vie professionnelle, alors si on ne peut pas vraiment déconnecter quand on part en congé, on va droit au burn-out !

Le collectif est donc un trésor si précieux entre autres pour cette raison. On peut faire confiance, solliciter un membre du réseau afin de s’organiser pour qu’il.elle nous remplace au besoin.

Alors, cet article a éveillé votre intérêt ? Vous avez envie de tenter l’expérience ? Vous pensez que le collectif peut permettre de booster ta carrière d’indépendant et lui donner une nouvelle dimension ? Prenez contact avec le collectif La Collab pour rejoindre les collectifs d’une de nos villes ou pour créer vous-même un collectif La Collab dans votre ville.